Bronchite obstructive chez les enfants

La bronchite obstructive est une maladie des voies respiratoires supérieures, dans laquelle les membranes muqueuses de la trachée et de l'arbre bronchique sont les plus activement touchées.

Elle peut se manifester sous forme aiguë, acquérir les caractéristiques caractéristiques de la bronchite obstructive chronique et se transformer en asthme bronchique. Fondamentalement, les infections bactériennes et virales provoquent le développement de la maladie.

Les bronches sont un vaste réseau de tubes de différents diamètres, permettant l’air de passer. Il entre par le larynx, les bronches et les poumons. Lorsqu'une infection entre dans les bronches et qu'elles s'enflamment, la circulation de l'air est perturbée et l'air se déplace plus difficilement vers les poumons. La bronchite obstructive est essentiellement une bronchite aiguë causant le syndrome d'obstruction bronchique.

Afin de prévenir la bronchite obstructive chez les enfants, elle n’acquiert pas de forme aiguë ou chronique, il est nécessaire d’en connaître les causes, les méthodes de traitement (les conseils du Dr Komarovsky aideront à cela) et les caractéristiques de la prévention.

Qu'est-ce qui cause le développement de la maladie?

Considérons d'abord le mot "obstructif". Ce nom vient du mot obstruction, qui signifie compression, constriction ou spasme. Le concept de "bronchite" est dérivé du mot bronchi, qui signifie le nom du poumon dans le corps humain.

En résumé: la bronchite obstructive est un rétrécissement des bronches ou un spasme, à la suite de quoi le mucus accumulé ne peut pas sortir et rend donc la respiration difficile.

Les causes de bronchite obstructive chez les enfants comprennent:

  • inflammation allergique des bronches - due à la réaction allergique de l'enfant (poussière, pollen, poils d'animaux, etc.);
  • infections virales;
  • hypothermie ou surchauffe;
  • tabagisme passif - en plus du fait que l'inhalation de la fumée de tabac dans son ensemble entraîne une diminution de l'immunité, la fumée provoque également une sécrétion excessive de mucus, qui peut devenir une obstruction bronchique;
  • conditions environnementales polluées;
  • pleurs fréquents au cours desquels les fonctions naturelles de la respiration sont perturbées;
  • blessures à la naissance et santé au cours des deux premières années de la vie d'un enfant;
  • une humidité élevée entraîne la formation de champignons à l'intérieur, ce qui provoque une obstruction bronchique;

Il est nécessaire de prendre des mesures immédiatement après le diagnostic. La manière de traiter la bronchite obstructive chez les enfants dépendra de la gravité des symptômes, de l'âge de l'enfant et de son état de santé.

Signes de

Les premiers signes de bronchite sont un nez qui coule et une toux sèche, aggravée la nuit. Un enfant malade ressent une faiblesse, une douleur derrière le sternum, généralement agité, capricieux, l'irritabilité nerveuse est accrue.

  1. Il y a des signes de difficulté à respirer de manière expiratoire, sa fréquence et la durée de l'expiration augmentent, il est bruyant et est accompagné d'un sifflet, que l'on entend de loin.
  2. Parfois, la poitrine de l’enfant grossit visuellement.
  3. La pâleur de la peau apparaît.
  4. Toux au début improductive et peu fréquente.
  5. La température corporelle est basse ou normale.
  6. Dans les derniers stades de la maladie, il y a des râles humides.
  7. La radiographie montre des signes de distension pulmonaire.

Chez les enfants plus âgés, la bronchite obstructive aiguë est parfois accompagnée d'un mal de gorge ou d'une lymphadénite cervicale, elle a un cours prolongé.

Symptômes de bronchite obstructive chez les enfants

Le plus souvent, le premier épisode de bronchite obstructive survient chez un enfant de 2 à 3 ans. Dans la période initiale, le tableau clinique est déterminé par les symptômes du ARVI - augmentation de la température corporelle, mal de gorge, écoulement nasal et malaise général. Les jeunes enfants développent souvent des symptômes dyspeptiques.

L'obstruction bronchique peut se manifester dès les premiers jours de la maladie ou dans les 2-3 jours. Dans le même temps, il y a une augmentation de la fréquence de respiration (jusqu'à 50-60 par minute) et de la durée d'expiration, ce qui devient bruyant, sifflant, audible de loin.

Outre la tachypnée, la dyspnée expiratoire ou mixte chez les enfants atteints de bronchite obstructive, la participation à l'acte de respiration des muscles auxiliaires, une augmentation de la taille antéropostérieure de la poitrine, une contraction à la respiration, un gonflement des ailes du nez.

La toux chez les enfants atteints de bronchite obstructive est improductive, avec peu de crachats, parfois douloureuse, paroxystique, ne soulageant pas. Même avec une toux humide, les expectorations sont difficiles à déplacer.

On note une pâleur de la peau ou une cyanose périorale. Les manifestations de bronchite obstructive chez les enfants peuvent être accompagnées d'une lymphadénite cervicale. L’obstruction des bronches dure de 3 à 7 jours et disparaît progressivement à mesure que les modifications inflammatoires des bronches s’apaisent.

Prévention

Tout d'abord, la prévention de la bronchite obstructive chez les enfants consiste à renforcer le système immunitaire: maintien de l'allaitement pendant au moins un an, promenades en plein air, alimentation saine et variée, prise de vitamines, durcissement.

En outre, il est très important de traiter correctement et en temps voulu le rhume afin d'éviter le développement de complications. L'autotraitement est le premier ennemi de la santé. Bien que les conséquences peuvent ne pas être immédiatement évidentes. Cela induit les parents en erreur sur le tort causé par leurs actions.

Traitement de la bronchite obstructive chez les enfants: Komarovsky

Un spécialiste renommé - le Dr Komarovsky - expliquera en détail les symptômes et la manière de traiter la bronchite obstructive chez les enfants. Recommandé pour la visualisation à tous les parents.

Étapes de traitement

La bronchite obstructive aiguë chez les enfants est une pathologie grave qui persiste longtemps sans traitement ou qui se complique de pneumonie, d'apparition d'une insuffisance respiratoire et de troubles métaboliques des tissus corporels.

Il existe plusieurs situations où la présence d'une bronchite obstructive chez les enfants nécessite un traitement urgent à l'hôpital:

  1. La présence d'obstruction chez les nourrissons.
  2. Si, dans le contexte de la maladie, se développent des symptômes tels que fièvre très élevée, somnolence générale et léthargie, nausée et perte d’appétit.
  3. L'apparition de signes d'insuffisance respiratoire, tels qu'une acrocyanose et un essoufflement grave.

Il est impossible de refuser l'hospitalisation et le traitement de la bronchite obstructive chez un enfant présentant les symptômes susmentionnés en milieu hospitalier, car sous l'apparence d'une bronchite ordinaire peut cacher une pneumonie aiguë dangereuse.

Le but du traitement de cette maladie est d'éliminer les causes qui l'ont provoquée, de soulager l'obstruction bronchique, d'améliorer le fonctionnement des organes respiratoires et de traiter les symptômes en fonction des manifestations. Tout d'abord, des mesures sont prises pour nettoyer les bronches du mucus, et des mesures bronchodilatatrices et anti-inflammatoires sont prescrites.

Des médicaments

Les médicaments antiviraux sont indiqués dans les premiers jours de la maladie. Pour les petits enfants, utilisez des bougies (Genferon), des gouttes nasales (Grippferon), des sirops (Orvirem), à partir de 3 ans, vous pouvez utiliser des comprimés (Arbidol, Kagocel, etc.).

Le traitement antibactérien n’est pas un élément obligatoire du traitement de la bronchite obstructive, et la nomination et le choix du médicament ne doivent être faits que par un médecin. Les indications pour la connexion d'antibiotiques sont:

  1. Forte fièvre supérieure à 3 jours;
  2. Intoxication grave;
  3. Changements inflammatoires dans les tests sanguins;
  4. Expectorations purulentes (jaune, jaune-vert) - signe de lésions bactériennes des bronches;
  5. Les pédiatres écoutent les râles humides ou tout autre signe de pneumonie possible.

L'inhalation

Afin de réduire le gonflement et de faciliter le passage des expectorations, l'inhalation est utilisée à l'aide d'un inhalateur-nébuliseur avec l'utilisation de solutions spéciales, créant ainsi une vapeur froide des plus petites particules acheminées vers les poumons. Cette procédure est facile à utiliser.

Une toux sèche et douloureuse et une expectoration difficile sont traitées à l'aide de médicaments mucolytiques, de tels médicaments, stimulent le déversement des expectorations chez un enfant et ont un effet anti-inflammatoire. Pour les enfants, utilisez une solution ou un sirop, ces médicaments sont administrés par la bouche. Les médicaments mucolytiques à éliminer doivent être détectés lorsqu'un enfant a une toux productive avec séparation des expectorations.

Gouttes contre la toux

Un traitement efficace est basé sur la fourniture de décharge des expectorations. Des agents de mucorégulation sont prescrits à ces fins. Ils ont pour but de diluer les expectorations visqueuses et leur écoulement précoce. Les médicaments sont populaires:

Ambroxol est très efficace. Souvent, il est prescrit sous forme d'inhalation via un nébuliseur. Le traitement avec les remèdes ci-dessus dure 7 à 10 jours.

Après un tel traitement, la toux passe de paroxystique, douloureuse à humide. Le flegme est moins visqueux, mais ne bouge pas bien. A ce stade, les mucorégulateurs sont remplacés par des médicaments expectorants.

La préférence est donnée aux plantes médicinales:

Les médicaments antitussifs contenant de la codéine ne sont pas indiqués et peuvent être recommandés (uniquement par un médecin) pour une toux sèche obsessionnelle paroxystique avec surveillance obligatoire de l’état de l’enfant et correction du traitement.

Massages et exercices de respiration

Massage très utile pour la décharge de crachats. Le bébé doit taper doucement le bord de sa main sur le dos. Les hommes plus âgés sont invités à prendre une respiration et une expiration lente et douce, sur laquelle ils effectuent des tapotements.

Recommandé pour les enfants des exercices de respiration spéciaux. De tels exercices stimulent le corps à se débarrasser des expectorations. On peut recommander aux bébés de gonfler une balle ou d'éteindre une bougie.

Bronchite obstructive chez les enfants: traitement et prévention

La bronchite obstructive, dont le symptôme principal est le rétrécissement (obstruction) des bronches et la difficulté d'expiration qui en résulte, est une variante très courante de lésion des voies respiratoires inférieures chez les enfants, en particulier les plus jeunes. Les conditions préalables au développement de l'obstruction chez les enfants, même dans le contexte d'IVRA relativement fluides, créent une lumière bronchique physiologiquement étroite chez les enfants de moins de 3 ans.

Outre les caractéristiques anatomiques et physiologiques, les facteurs prédisposant à la formation de bronchite obstructive sont:

  • allergies et susceptibilité aux réactions allergiques;
  • fumer - à la fois passif et actif.

Avec sa prévalence élevée, la bronchite obstructive a une clinique très lumineuse, souvent effrayante pour les parents, ce qui conduit à la guérison de l'enfant avec des médicaments puissants et pas toujours nécessaires.

Les principaux symptômes de la bronchite obstructive

  • Sifflement bruyant ou lointain;
  • gonflement de la poitrine et des espaces intercostaux lors de la respiration;
  • toux atroce paroxystique, parfois vomissements.

Qu'est-ce qu'une bronchite obstructive dangereuse?

La bronchite est généralement bénigne et se soigne bien à la maison. Cependant, l’apparition de l’obstruction aggrave la situation de l’enfant et peut, dans certains cas, constituer une menace grave pour sa vie.

Quand une hospitalisation d'urgence est nécessaire

Mais même dans les cas où l'enfant reçoit un traitement à domicile, cela ne devrait pas signifier l'absence de conseil médical. Même si le bébé est sujet à de fréquentes obstructions et que vous êtes parfaitement familiarisé avec le schéma de traitement, vous ne devez pas négliger l'examen du médecin. Le médecin déterminera le besoin de l'enfant dans certains médicaments, ajustera sa posologie en fonction de la gravité de la maladie. En outre, n'oubliez pas que sous le couvert d'une bronchite obstructive peut cacher une pneumonie, et souvent une obstruction répétée conduit souvent à la formation d'un asthme bronchique.

Traitement de la bronchite obstructive

Mode

Le repos au lit est montré à l'enfant uniquement sur fond de température. En son absence, le régime est relativement libre, mais il est souhaitable de contrôler l'activité physique de l'enfant: la plupart des enfants tolèrent bien les obstructions et peuvent courir et jouer avant l'apparition d'un essoufflement grave.

Marcher au grand air est non seulement autorisé, mais même recommandé - vous pouvez marcher de 1 à 1,5 heure deux fois par jour. Vous devez marcher avec votre enfant tous les jours et l'habiller en fonction de la saison et des conditions météorologiques (en cas de vent fort et de givre, les promenades sont exclues). Les lieux de promenade doivent être choisis selon les règles suivantes:

  • loin des routes et des autoroutes poussiéreuses;
  • loin des aires de jeux et des autres groupes d’enfants, afin de ne pas le pousser à des jeux actifs.

Régime alimentaire

Pendant la période de fièvre, les aliments enrichis facilement assimilables sont présentés sous une forme chaude, de consistance liquide et semi-liquide (soupes, purée de pommes de terre). Pendant toute la durée de la maladie, il est recommandé de boire beaucoup de liquides, ce qui favorise l'élimination de l'intoxication et de la liquéfaction des expectorations: compotes et boissons aux fruits à base de fruits frais, décoctions de fruits secs, jus fraîchement pressés (pas d'agrumes), thé faible, eau minérale alcaline. Le miel, le chocolat, les agrumes (à l'exception du thé au citron) sont exclus du régime alimentaire, les épices sont des produits hautement allergènes pouvant causer un bronchospasme.

Hygiène domestique et autres caractéristiques des soins pour un enfant malade

Assurez-vous de bien aérer la chambre quotidiennement, surtout avant le coucher (en l'absence de l'enfant). Il est conseillé d'effectuer un nettoyage humide quotidien, au moins partiellement, mais sans utiliser de détergents ni de désinfectants, en particulier ceux contenant du chlore. Contrôlez l'humidité de l'air: en été et en hiver dans des pièces bien chauffées, utilisez des humidificateurs ou remplacez-les par des moyens improvisés (vaporisez les fenêtres et les rideaux avec un nébuliseur, mettez un récipient contenant de l'eau dans la pièce, etc.). Un air excessivement sec aggrave et retarde la maladie et contribue à l'apparition d'exacerbations.

Evitez tout contact de l’enfant avec des détergents synthétiques et protégez-le du tabagisme passif.

Traitement de la toxicomanie

Antibiotiques et antiviraux

Les médicaments antiviraux sont indiqués dans les premiers jours de la maladie. Pour les enfants plus jeunes, utilisez des bougies (Genferon), des gouttes nasales (Grippferon), des sirops (Orvirem), à partir de 3 ans, vous pouvez utiliser des comprimés (Arbidol, Kagocel, etc.).

Le traitement antibactérien n’est pas un élément obligatoire du traitement de la bronchite obstructive, et la nomination et le choix du médicament ne doivent être faits que par un médecin. Les indications pour la connexion d'antibiotiques sont:

  • forte fièvre supérieure à 3 jours;
  • intoxication grave;
  • changements inflammatoires dans les tests sanguins;
  • expectorations purulentes (jaune, jaune-vert) - un signe de lésion bactérienne des bronches;
  • Les pédiatres ont écouté les râles humides ou d'autres signes de pneumonie possible.

Gouttes contre la toux

Pour assurer un traitement efficace, il est indispensable de prévoir un écoulement des crachats, pour lequel des médicaments modernes de régulation de la glande sont utilisés, qui contribuent à la liquéfaction des crachats visqueux et à leur écoulement précoce. Ceux-ci comprennent des médicaments à base d’Ambroxol (Ambrobene, Ambroxol, Lasolvan) et de carbocystéine (Bronhobos, Fluditec, Mucosol). Ambroxol est également très efficace sous forme d'inhalation via un nébuliseur. La durée du traitement avec ces médicaments est de 7 à 10 jours.

Lorsque la toux causée par le douloureux paroxysmal devient humide et que les expectorations deviennent moins visqueuses, mais ne bougent toujours pas bien, les mucorégulateurs sont remplacés par des médicaments expectorants d'origine végétale (Bronhikum, Bronchossan, Gedelix, Gerbion, Prussan, Prospan, Bronhipret, Dr. Mom, Dr. Tayss, Dr. frais № 1-4 et autres.). On leur prescrit un cours pendant 5 à 10 jours supplémentaires.

Les médicaments antitussifs contenant de la codéine ne sont pas indiqués et peuvent être recommandés (uniquement par un médecin) pour une toux sèche obsessionnelle paroxystique avec surveillance obligatoire de l’état de l’enfant et correction du traitement.

Préparations pour le soulagement de l'obstruction et l'élimination du bronchospasme

La meilleure option pour supprimer l'obstruction - l'inhalation par un nébuliseur. La solution Berodual pour inhalation est recommandée pour les enfants en bas âge avec une solution saline. Inhalez passer 2 à 3 fois par jour (si nécessaire et plus souvent) pour éliminer l'obstruction prononcée, puis continuez à les pratiquer la nuit. La posologie, la fréquence d'inhalation et la durée du traitement dans chaque cas sont convenues avec le médecin traitant.

En l'absence de nébuliseur chez les jeunes enfants, des sirops contenant des bronchodilatateurs sont utilisés: clenbutérol, ascoril, salmétérol, etc. Leur principal inconvénient est la survenue fréquente d'effets secondaires sous forme de battement de coeur, de tremblements.

Pour les enfants plus âgés, on peut utiliser des inhalateurs-aérosols (Salbutamol, Berodual, etc.) à dose mesurée.

Jusqu'à présent, les comprimés de théophylline (Eufillin, Teopek) ont été prescrits, en particulier pour le traitement des enfants atteints de bronchite obstructive récurrente. Cependant, comparées aux formes à inhalation, elles sont plus toxiques, provoquant davantage d'effets secondaires indésirables.

Fenspirid (Erespal)

Erespal est un médicament moderne doté d'une activité anti-inflammatoire, qui réduit la formation excessive de crachats et contribue à l'élimination de l'obstruction bronchique. Sa nomination dès les premiers jours de la maladie réduit le risque de complications et accélère le processus de traitement.

Médicaments antiallergiques

Les antihistaminiques sont indiqués chez les enfants présentant des manifestations allergiques et une tendance aux réactions allergiques. Chez les enfants de plus de 6 mois, ils utilisent des médicaments de deuxième génération (Zyrtec, Claritin). Avec des sécrétions liquides abondantes, les antihistaminiques de la première génération (Suprastin, Tavegil) peuvent être prescrits pour le «séchage».

Les hormones

Les médicaments hormonaux peuvent rapidement soulager l'inflammation et l'obstruction bronchique. Ils se manifestent dans les bronchites obstructives sévères et modérées et sont généralement prescrits par inhalation (via un nébuliseur). Pulmicort est le plus couramment utilisé.

Autres drogues

Dans le contexte de température élevée, il est impératif d'utiliser des médicaments antipyrétiques. À la fin du traitement (lorsque le nombre de médicaments pris simultanément ne dépasse pas 3-4), les multivitamines sont recommandées. Le lien entre les préparations homéopathiques est parfois bénéfique.

Physiothérapie et réchauffement

Dans la période aiguë, la physiothérapie est inefficace. En cas de toux prolongée après avoir arrêté l'obstruction, il est recommandé d'utiliser une électrophorèse, une UHF et un laser. À la maison, vous pouvez effectuer des compresses à chaleur neutre, réchauffant avec du sel, du sarrasin et des pommes de terre. Il est strictement interdit d'utiliser des pansements à la moutarde, des onguents et des baumes à base de plantes, des inhalations avec des huiles essentielles et d'autres produits à forte odeur pour le traitement de la bronchite obstructive, en particulier chez les enfants de moins de 3 ans - ils provoquent souvent un bronchospasme.

Massage et physiothérapie

Pour améliorer la décharge des expectorations, on utilise des massages, de la gymnastique et des positions corporelles spéciales (drainage postural). Le massage vibre: tapotement sur le dos de l'enfant avec les paumes des mains repliées dans un «bateau». Il est demandé aux enfants plus âgés de prendre une profonde respiration, une longue et douce expiration et d’exercer des tapotements à l’expiration. Les bébés sont étendus avec un oreiller sous le ventre (tête en bas) et ils sont massés, tapotant rapidement du bout des doigts.

Le drainage postural est le suivant: le matin, l'enfant, sans se lever du lit, pend la tête et le corps au lit, posant ses paumes ou ses avant-bras sur le sol et reste dans cette position pendant 15 à 20 minutes.

La gymnastique doit être effectuée lors de la réalisation d'exercices de respiration pour une expiration accrue. En tant que respiration distincte, elle exerce des souffles de bougies et de ballons gonflants.

Que faut-il savoir d'autre

Il est important de se rappeler que la bronchite obstructive peut être causée par une combinaison de facteurs infectieux et non infectieux, ou uniquement par des causes non infectieuses. Les jeunes enfants peuvent développer une obstruction par un corps étranger, chez les adolescents - bronchite au tabagisme, bronchite obstructive d’origine allergique.

Signes distinctifs d'obstruction par un corps étranger:

  1. Quelqu'un des environs a vu un enfant avaler ou inhaler un petit objet.
  2. La toux et l'essoufflement sont apparus soudainement, en jouant ou en mangeant. Avant cela, l'enfant était complètement en bonne santé.

Dans de telles situations, une hospitalisation immédiate est nécessaire avec la consultation du médecin ORL, un examen radiographique, si nécessaire, une bronchoscopie et d'autres procédures.

On peut suspecter une bronchite obstructive contre le tabagisme lorsque l’état de l’enfant est relativement satisfaisant, mais la toux est forte et dure longtemps, en particulier avec un sifflement.

L'obstruction allergique est fréquente. La bronchite chez les enfants sujets aux allergies, survient à la suite d'une infection et, sans elle, lorsque l'obstruction provoque des facteurs provoquants ou le contact avec l'allergène. Bronchite obstructive persistante, répétitive, risque élevé de développer un asthme bronchique.

Prévention de la bronchite obstructive

En cas d'épisodes répétés de bronchite obstructive, des mesures doivent être prises pour empêcher son développement. Les enfants sans allergie ont besoin d'un maximum de retenue du contact avec les allergènes et les facteurs de précipitation, qui peuvent être la fumée du tabac; air intérieur trop sec; odeurs nettes de nouveaux jouets, meubles, réparations, etc.

En cas de bronchite obstructive récurrente, il est obligatoire de consulter un pneumologue pour exclure l'asthme bronchique et élaborer un plan de rééducation détaillé. Tous les enfants ont besoin d'une normalisation du régime journalier, d'un sommeil adéquat, de promenades quotidiennes, d'un durcissement. Un bon effet est donné par les voyages à la mer (en l’absence de contre-indications), l’acupuncture, l’aéroinothérapie. Dans certains cas, montré immunostimulants.

Quel médecin contacter

Lorsqu'un enfant a une respiration sifflante, une toux ou un essoufflement, il est nécessaire d'appeler une ambulance ou un pédiatre à la maison. Si l'hospitalisation est effectuée, l'enfant est également examiné par un pneumologue. Les conseils d'un allergologue apporteront une valeur ajoutée. Dans le traitement de la bronchite obstructive participe médecin, physiothérapeute, spécialiste en thérapie physique et massage.

Le programme “Ecole du docteur Komarovsky!” Raconte le traitement de la bronchite chez les enfants:

Bronchite obstructive: comment guérir les enfants rapidement et efficacement

La bronchite obstructive survient chez des enfants d'âges différents. Il est considéré comme une inflammation affectant les muqueuses des bronches. Le nom de la maladie reçue par le mot "obstruction", qui signifie "spasme", "rétrécissement". La pathologie du médecin est enregistrée sur un enfant sur quatre âgé de 2 ans - à un âge précoce, le corps de l'enfant est le plus susceptible aux maladies du système respiratoire.

Pourquoi le bronchospasme se produit-il?

Souvent, le processus inflammatoire commence en raison de l'infection de différentes parties des voies respiratoires. Ses agents pathogènes sont les adénovirus, les rhinovirus et le virus de la grippe. Certains enfants souffrent de lésions à mycoplasmes des bronches. Au cours des dernières années, les bébés sont de plus en plus malades en raison de l'influence des irritants alimentaires et domestiques. Leur impact sur le corps est une transformation dangereuse de la bronchite allergique en asthme bronchique ou en forme chronique de la maladie.

La rhinite saisonnière et les éruptions cutanées après la consommation de certains aliments augmentent la sensibilité du corps à la consommation de certaines substances. À l’avenir, l’obtention de la plus petite dose de stimulus entraîne des réactions imprévisibles. Avec l'augmentation du nombre d'allergènes, la gravité des manifestations de réactions augmente. L'interaction du corps avec une substance irritante entraîne des problèmes de bronches.

Une bronchite obstructive peut survenir en raison d’anomalies telles que:

  1. infections parasitaires;
  2. malformations des organes respiratoires;
  3. maladies respiratoires - grippe, amygdalite, parainfluenza, amygdalite;
  4. défaite du corps avec pneumocoque, streptocoque, Proteus, Staphylocoque, Hemophilus bacillus;
  5. infection des voies respiratoires par des corps étrangers (morceaux de nourriture et petits objets peuvent provoquer une inflammation des bronches).

Comment se manifeste la maladie

En règle générale, une bronchite obstructive se développe dans un organisme infecté. Les parents remarquent les premiers symptômes 2 à 3 jours après le début de la maladie ou de l'hypothermie du bébé. Chez les enfants avec un système immunitaire affaibli, des pathologies des reins, du foie, du système digestif, la bronchite peut montrer ses symptômes dans les 24 heures. Traditionnellement, les enfants se plaignent de malaise général, de nausées, de nez qui coule, de malaise dans la gorge. Ces symptômes chez les enfants de 3 ans rejoignent des vomissements, des troubles intestinaux, de la fièvre.

Au fur et à mesure que la pathologie progresse, les manifestations du bronchospasme augmentent. Si, au début, les enfants ont des difficultés à expirer, ils se plaignent également au bout de quelques jours de problèmes respiratoires. La fréquence respiratoire et le temps d'expiration sont prolongés, et le bruit et le sifflement sont extraits des voies respiratoires du patient, qui sont facilement entendus de loin.

Un symptôme caractéristique du bronchospasme est une toux sèche avec une petite quantité de crachats. Les contenus muqueux visqueux sont difficiles à séparer. Une toux improductive est particulièrement agaçante la nuit. Dans ce cas, la pathologie peut survenir chez un enfant sans température.

Chez les nourrissons de la 1ère moitié de la vie, le tableau clinique de la bronchite obstructive aiguë se traduit par les modifications suivantes:

  • nez qui coule;
  • cri enroué;
  • gonflement de la poitrine;
  • toux épuisante à vomir;
  • ingestion de tissus intercostaux à l'expiration;
  • respiration bruyante avec sifflement et enrouement;
  • température élevée - avec une bronchite de ce type, il est maintenu à 38-39 ° C.

À un âge plus avancé, les signes énumérés de maladie chez les enfants sont complétés par une douleur dans la région du dos entre les omoplates et la séparation des expectorations jaunâtres. La respiration sifflante devient si forte qu'on l'entend dans la pièce voisine. Peut-être l'apparition de l'angine ou de la lymphadénite cervicale.

Méthodes de diagnostic de la bronchite obstructive

Un pédiatre et un pneumologue diagnostiquent une inflammation de la muqueuse bronchique. Si la maladie est associée à l'influence d'irritants, la consultation d'un allergologue-immunologiste est requise. Les enfants sont référés à un oto-rhino-laryngologiste afin d’exclure la sinusite. Après avoir entendu les plaintes, procédé à une inspection visuelle et à une écoute du bruit respiratoire, les jeunes patients reçoivent des instructions pour un certain nombre de tests:

  1. Radiographie
  2. test sanguin;
  3. culture des expectorations;
  4. spirométrie. L'étude nécessite de fortes inspirations de la part de l'enfant, ce qui permet au spécialiste d'évaluer l'intégralité du travail des poumons. La spirométrie est destinée aux enfants de plus de 5 ans.

Danger de bronches enflammées

Le traitement tardif de la muqueuse bronchique est asthmatique. Parfois, la pathologie présente les mêmes signes que la bronchite obstructive, mais les crises d’asthme sont prédominantes dans sa clinique. Pour prévenir le développement de complications, les parents d'enfants atteints de bronchite de plus de 3 p. par an, devrait consulter un médecin et subir des tests supplémentaires. L'asthme lancé avec insuffisance respiratoire est fatal.

Avec l'inflammation des muqueuses des bronches, vous pouvez faire face à la maison avec succès, si la maladie n'empire pas la condition de l'enfant. Mais il existe un certain nombre de changements indésirables qui nécessitent une hospitalisation urgente du patient:

  • essoufflement;
  • signes lumineux d'intoxication;
  • cyanose des ongles et triangle nasolabial.

Traiter les nourrissons à la maison ne devrait pas être. Avant d'atteindre un an, ils doivent être placés dans un hôpital.

Prendre soin d'un enfant malade

Si une bronchite obstructive est diagnostiquée chez un bébé, le Dr Komarovsky attire l'attention des parents sur les conditions de vie. Le patient de la pièce doit être ventilé quotidiennement. Lors du nettoyage humide, vous ne pouvez pas utiliser de détergents ni de désinfectants.

Étant donné que l'humidité insuffisante de l'air entraîne l'assèchement de la membrane muqueuse de la cavité nasale et de l'oropharynx, il est nécessaire de placer un dispositif d'hydratation ou un récipient contenant de l'eau dans la pépinière. Vous pouvez simplement arroser périodiquement le liquide du spray.

Thérapie d'obstruction médicamenteuse

Dans les premiers stades du développement de la pathologie des enfants devraient être traités avec des agents antiviraux. Les suppositoires Genferon sont prescrits à l’adresse par voie rectale, rares jusqu’à un an. Faites couler les gouttes de Grippferon. Orale donner du sirop Orvirem. À partir de 3 ans, les bébés reçoivent des comprimés Arbidol ou Kagocel.

Les préparations d'un groupe d'antibiotiques sont prescrites pour des indications. Le médecin choisit Cefazolin, Macropene, Augmentin. La prescription de médicaments est justifiée en cas d'intoxication grave, d'inflammation, confirmée par un test sanguin, de signes de pneumonie, d'écoulement d'une masse muqueuse purulente de couleur jaune-vert.

En plus d’éliminer les virus et les bactéries nocifs, le traitement approprié de la bronchite comprend une série de moyens permettant de se liquéfier et d’accélérer le rejet des expectorations. À cette fin, les bébés reçoivent généralement Lasolvan, Ambroxol, Mucosol, Fluditec, etc. Pour une meilleure toux, les patients doivent être traités avec des sirops contenant des composants phyto (Gerbion, Bronchosan, Docteur Theiss, Bronchipret).

Les médecins suggèrent que les enfants âgés de plus de 6 mois sujets aux allergies soient traités avec Claritin et Zyrtec. Tavegil et Suprastin sont prescrits pour l'expulsion des expectorations liquéfiées.

Pour soulager l'obstruction, le traitement est complété par des inhalations. Les procédures sont effectuées à l'aide d'un nébuliseur, rechargé avec un mélange de Berodual et de solution saline. Inhaler la vapeur du patient doit être de 2 à 3 p. par jour Il est également recommandé d'utiliser des inhalateurs à ultrasons alimentés par le secteur.

En l'absence d'équipement, vous pouvez utiliser des appareils spéciaux avec inhalateurs de poche. Salbutamol, Fliksotid, Ventolin conviennent comme mélanges pour eux. L'efficacité du traitement se manifeste immédiatement. Pulmicort est inhalé dans les cas de bronchite récurrente sévère et d’obstruction modérée.

Options de thérapie à domicile

Les compresses et les frottements aident à améliorer l'état de l'enfant à la maison - sous l'influence de la chaleur, les muscles des bronches se relâchent et la bronchite obstructive recule. Rapidement se débarrasser de la toux permettent des compresses avec de l'huile végétale tiède. Dans un produit raffiné, une serviette est humidifiée et appliquée sur la poitrine du bébé. Top compresser en cellophane et mettre le bébé dans un pyjama chaud. Les résultats positifs du traitement apparaissent après 3 tours.

Si, en raison de maladies fréquentes associées à la bronchite, le bébé n'a pas le temps de se débarrasser de la toux complètement, une compresse huile-miel l'aidera à se réchauffer. Le mélange est préparé à partir d'une quantité égale de beurre et de produits apicoles. Les composants sont fondus à feu doux et refroidis. La composition est appliquée sur la poitrine et le dos de l'enfant, le corps est enveloppé d'une serviette en coton et de polyéthylène. Dans le "wrapper" bébé devrait rester jusqu'au matin. Un traitement hebdomadaire de compresses quotidiennes apportera un soulagement tant attendu.

Dans certains cas, l'obstruction est traitée avec un massage. Une manipulation appropriée renforce les parois des bronches et facilite l'expectoration des expectorations. À la maison, le bébé malaxe le cou, le thorax et les muscles du dos le long de la colonne vertébrale. Le massage postural est effectué en tapotant avec les paumes des mains repliées dans le bateau le long du dos. Un patient dont la tête est suspendue au lit est placé un oreiller sous le ventre et une séance posturale de 15 minutes est organisée.

Les exercices respiratoires sont recommandés pour les enfants obstrués. Exercices qui stimulent la décharge de crachats, la consultation enseignera au médecin. Les options les plus simples consistent à souffler les bougies et à souffler des ballons avec la bouche. La gymnastique sonore est interprétée comme la prononciation des sons et leur combinaison d’une manière particulière. Les vibrations créées vont aux bronches et soulagent les spasmes.

Qu'est-ce que la bronchite obstructive: symptômes et traitement de la maladie chez les enfants

La bronchite obstructive est l’une des maladies les plus dangereuses. En gravité, il occupe la deuxième place après la pneumonie. Le plus souvent, la maladie affecte les enfants de moins de 6-7 ans. Cela est dû au fait que les bébés ont des lacunes très étroites dans les bronches.

Le processus inflammatoire provoque l'accumulation d'une grande quantité de mucus dans les canaux bronchiques, ce qui entraîne un épaississement de la membrane muqueuse et obstrue les bronches.

Description générale

La bronchite obstructive est un fort spasme des bronches qui empêche la formation de mucus. Accompagné de toux sévère et de fièvre. Il est particulièrement dangereux pour les enfants de moins de 1 à 2 ans, car ils n’ont pas développé de réflexe de la toux qui favorise la formation de crachats. En cas de forte toux, l'enfant peut même s'étouffer.

Avec une obstruction, la membrane muqueuse des bronches se développe, obstruant les canaux respiratoires. Flegme et mucus s'y accumulent, rendant la respiration difficile. L'accumulation de crachats provoque une inflammation sévère, un gonflement des bronches, ce qui conduit à une grave privation d'oxygène.

Causes de ce qui est dangereux

Outre les anomalies héréditaires de l'œsophage, les maladies du tube digestif et du nasopharynx, les causes de la bronchite sont nombreuses. Cause maladie peut:

  • infections virales;

la mycoplasmose ou la chlamydia;

Les bébés prématurés dont l'immunité est affaiblie sont sujets à une obstruction bronchique. Les facteurs de risque sont les prédispositions génétiques (asthme, rachitisme, fibrose kystique, hypoplasie pulmonaire congénitale, etc.), le tabagisme passif, l'atmosphère polluée. Une bronchite obstructive peut survenir à la base d'un rhume ou d'une hypothermie. Le traitement insuffisant de la bronchite aiguë et des maladies du système nerveux conduit à une obstruction.

Conséquences de la bronchite obstructive:

troubles du coeur;

Classification

Il existe trois formes de bronchite obstructive: aiguë, chronique et allergique.

La forme aiguë se produit sur le fond d'une infection virale. Les premiers signes de la maladie peuvent être observés quelques jours après l’apparition de l’ARVI ou de la grippe. Il y a une forte toux avec respiration sifflante, difficulté à respirer.

La bronchite obstructive chronique ou récurrente est le résultat d'une forme aiguë non soignée. Il se caractérise par des attaques matinales de toux, de transpiration, de fatigue et de basses températures. La maladie peut survenir plusieurs fois par an, être provoquée par l'hypothermie.

La forme allergique de la bronchite obstructive chez les enfants est paroxystique dans la nature, se produit lors de contact étroit avec l'allergène. Souvent accompagné d'un nez qui coule, les yeux larmoyants, mais ne provoque pas d'élévation de la température.

Signes spécifiques et non spécifiques

Avec la bronchite obstructive, ces symptômes primaires développent:

  • toux forte et épuisante, surtout la nuit;

gonflement de la poitrine;

essoufflement avec difficulté à expirer;

Symptômes secondaires:

  • perte d'appétit;

peau bleue du visage et des mains;

Comment reconnaître la maladie

Les nourrissons souffrent d'obstruction de petites branches des bronchioles (bronchioles). La bronchite obstructive chez les enfants de moins d'un an est appelée bronchiolite. Les premiers symptômes de la maladie sont la fièvre, le nez qui coule, la toux paroxystique, l’étouffement. Il y a un gonflement important de la membrane muqueuse, empêchant l'écoulement des expectorations. L'enfant pleure constamment, ne peut pas dormir. La maladie se développe très rapidement et entraîne souvent de graves complications.

Pour les enfants âgés de 1 à 4 ans, la bronchite obstructive est plus souvent diagnostiquée. Il apparaît généralement après une infection virale et est causé par un bronchospasme. Au début de la maladie, la toux peut être rare, faible.

Si la maladie n'est pas traitée à temps, dans trois ou quatre jours, il y aura de fortes crises de toux, une respiration sifflante, de la fièvre, une sensation lourde, rapide, une respiration sifflante, des difficultés respiratoires et un gonflement de la poitrine. Symptômes supplémentaires - nez qui coule et mal de gorge. Toux pire la nuit.

Chez les enfants de 4 à 6 ans, la bronchite obstructive est traitée plus rapidement. En raison du développement des muscles respiratoires, la toux devient productive, le bébé peut se débarrasser de ses expectorations. Le processus de guérison est accéléré par le fait qu’à cet âge, des médicaments plus graves peuvent être prescrits.

Si vous trouvez au moins certains de ces symptômes, il est urgent d'appeler un médecin. En aucun cas, vous ne pouvez pas vous soigner vous-même, utilisez les remèdes populaires "éprouvés" sans consulter un spécialiste.

Mesures de diagnostic

Le diagnostic de bronchite obstructive est établi par le médecin sur la base d'un examen et d'une écoute des poumons. Numération globulaire complète assignée. Une ESR élevée et un nombre élevé de globules blancs indiquent un processus inflammatoire grave.

Pour confirmer le diagnostic et exclure la pneumonie, une radiographie est prescrite. Si le schéma pulmonaire est renforcé, mais qu'il n'y a pas de lésions d'infiltration, d'assombrissement, la bronchite obstructive est diagnostiquée.

Comment traite-t-on l'incontinence diurne chez les enfants et que faire si cela se produit la nuit - lisez l'article sur notre site Web.

Nous proposons de connaître tous les détails sur les antibiotiques utilisés dans le traitement de la pyélonéphrite chez les enfants.

Et ici, il y a un article sur les signes et le traitement d'une autre maladie du système génito-urinaire chez les enfants - la cystite.

Comment et quoi traiter

Le traitement de la bronchite obstructive aiguë chez les enfants de moins d’un an n’est pratiqué qu’à l’hôpital. À partir de 2 ans peuvent être traités à la maison, à condition que l'état de l'enfant soit satisfaisant, ne pose pas de problème. Faire un plan de traitement devrait être un médecin.

Procédures obligatoires:

  • inhalation avec une solution saline;

Comment faire un massage pour la bronchite obstructive chez les enfants, regardez la vidéo:

Si la bronchite est infectieuse ou la maladie est grave, avec une forte fièvre prolongée, des antibiotiques peuvent être prescrits. Des antispasmodiques sont utilisés pour éliminer les bronchospasmes (No-Spa ou Papaverine).

Dans les cas graves, le médecin peut prescrire un traitement hormonal, parfois avec l’administration intraveineuse d’Eufilin. Les médicaments antiviraux sont efficaces, par exemple Erespal, les immunomodulateurs (Viferon, Interferon, Kipferon). Lors de l'expression des symptômes de l'allergie utilisé antihistaminiques.

Conditions obligatoires:

  • maintenir une humidité élevée dans la pièce;

adhésion à un régime hypoallergénique lait-légumes;

nettoyage quotidien des salles humides;

  • consommation fréquente et abondante (boissons aux fruits non acides, thés, eau minérale sans gaz).
  • Dans les bronchites obstructives chez les enfants, les pommades chauffantes, le plâtre à la moutarde et les huiles essentielles ne doivent pas être utilisés; Avant de commencer un traitement avec des remèdes populaires, vous devriez consulter votre médecin et vous assurer que l’enfant n’est pas allergique.

    Découvrez les symptômes et le traitement de la bronchite obstructive chez les enfants en visionnant les vidéos du Dr Komarovsky:

    Et pour ceux qui se préparent à devenir mère, nous voulons parler de tout ce qui est nécessaire pour le nouveau-né.

    Si le nouveau-né a commencé à saigner le nombril, appelez immédiatement votre pédiatre et écoutez ce que dit le Dr Komarovsky à ce sujet.

    Pronostic et mesures préventives

    Avec le traitement correct et opportun, la bronchite obstructive disparaît complètement et ne se reproduit plus. Mais la maladie peut être de nature récurrente et avoir des conséquences graves.

    Prévention:

    • durcissement progressif de l'enfant;

    traitement rapide des rhumes et des rhumes;

    adhésion au jour;

    Il est très important de maintenir la température correcte dans la pièce (18-21 ° C) et l'humidité (au moins 65%). Évitez tout contact avec des allergènes, ne conduisez pas un enfant dans des lieux surpeuplés pendant les épidémies, ne le protégez pas contre l'inhalation de fumée de tabac et faites souvent une promenade à l'air frais (de préférence dans les bois ou près d'un étang).

    En suivant ces recommandations, il est possible de préserver la santé du bébé, de prévenir l’apparition de la maladie et ses complications. S'il n'est pas possible d'éviter la maladie, il est nécessaire de consulter un médecin qui déterminera comment guérir la bronchite obstructive de votre enfant.

    Il est nécessaire de suivre strictement les prescriptions du pédiatre et de ne pas tenter de guérir la maladie par eux-mêmes. C'est dangereux En cas de grave, ne refusez pas l'hospitalisation.

    Bronchite obstructive chez les enfants

    La bronchite obstructive chez l’enfant est une lésion inflammatoire de l’arbre bronchique, apparue avec le phénomène d’obstruction, c’est-à-dire une altération de la perméabilité bronchique. La bronchite obstructive chez les enfants s'accompagne d'une toux improductive, d'une respiration sifflante bruyante avec expiration forcée, d'une tachypnée et d'une respiration sifflante lointaine. Dans le diagnostic de la bronchite obstructive chez les enfants, les données de l'auscultation, de la radiographie pulmonaire, de la spirométrie, de la bronchoscopie et des tests sanguins (analyse générale, gaz sanguins) sont prises en compte. Le traitement de la bronchite obstructive chez les enfants est effectué à l'aide de bronchodilatateurs inhalés, d'un traitement par nébuliseur, de mucolytiques, de massages et d'exercices de respiration.

    Bronchite obstructive chez les enfants

    Les bronchites chez les enfants sont les maladies les plus courantes des voies respiratoires. Chez les nourrissons, l'inflammation bronchique survient souvent avec un syndrome broncho-obstructif causé par un gonflement des muqueuses, une augmentation de la sécrétion bronchique et un bronchospasme. Au cours des trois premières années de vie, environ 20% des enfants souffrent de bronchite obstructive; la moitié d’entre eux d’autres épisodes d’obstruction bronchique sont répétés au moins 2-3 fois.

    Les enfants souffrant à plusieurs reprises de bronchites aiguës et obstructives constituent un groupe à risque de maladies broncho-pulmonaires chroniques (bronchite chronique, bronchiolite oblitérante, asthme bronchique, bronchectasie, emphysème pulmonaire). À cet égard, les questions d'interprétation de l'étiologie et de la pathogenèse, de l'évolution clinique, du diagnostic différentiel et du traitement thérapeutique moderne sont des priorités pour la pédiatrie et la pneumologie pédiatrique.

    Raisons

    Dans l'étiologie de la bronchite obstructive chez les enfants, le virus respiratoire syncytial, le virus parainfluenza de type 3, les entérovirus, les virus de la grippe, les adéno-et les rhinovirus jouent un rôle primordial. La confirmation de la valeur principale des agents pathogènes viraux est le fait que, dans la plupart des cas, la manifestation d'une bronchite obstructive chez un enfant est précédée d'un ARVI.

    Avec des épisodes répétés de bronchite obstructive chez les enfants après un lavage des bronches, l'ADN des infections persistantes - chlamydia, mycoplasmes, virus de l'herpès et cytomégalovirus - est souvent détecté. Souvent, la bronchite avec syndrome obstructif chez les enfants est provoquée par un champignon qui se multiplie rapidement sur les murs des pièces très humides. Il est assez difficile d'estimer l'importance étiologique de la flore bactérienne, car bon nombre de ses représentants agissent en tant que composants pathogènes de la microflore normale des voies respiratoires.

    Un facteur allergique joue un rôle important dans le développement de la bronchite obstructive chez les enfants: sensibilité individuelle accrue à la nourriture, aux médicaments, à la poussière de maison, aux poils d'animaux, au pollen de plantes. C'est pourquoi la bronchite obstructive chez l'enfant est souvent accompagnée de conjonctivite allergique, de rhinite allergique, de dermatite atopique.

    Les invasions helminthiques, la présence de foyers d'infection chronique (sinusite, amygdalite, caries, etc.), le tabagisme actif ou passif, l'inhalation de fumée, la vie dans des régions peu favorables à l'environnement, etc. favorisent les épisodes récurrents de bronchite obstructive chez l'enfant.

    Pathogenèse

    La pathogenèse de la bronchite obstructive chez les enfants est compliquée. L'invasion d'un agent viral s'accompagne d'une infiltration inflammatoire de la muqueuse bronchique par des plasmocytes, des monocytes, des neutrophiles et des macrophages, des éosinophiles. L'isolement des médiateurs inflammatoires (histamine, prostaglandines, etc.) et des cytokines entraîne un gonflement de la paroi bronchique, une réduction des muscles lisses des bronches et le développement d'un bronchospasme.

    En raison de l'œdème et de l'inflammation, le nombre de cellules caliciformes qui produisent activement des sécrétions bronchiques (hypercrinia) augmente. L'hyperproduction et l'augmentation de la viscosité du mucus (discrine) entraînent un dysfonctionnement de l'épithélium ciliaire et la survenue d'une insuffisance mucociliaire (mucostase). En raison de troubles de la toux, une obstruction des voies respiratoires se développe avec des sécrétions bronchiques. Dans ce contexte, des conditions sont créées pour la reproduction ultérieure d'agents pathogènes qui soutiennent les mécanismes pathogéniques de la bronchite obstructive chez les enfants.

    Certains chercheurs en obstruction bronchique voient non seulement une perturbation du processus de respiration externe, mais aussi une sorte de réactions adaptatives qui, dans des conditions de défaite de l'épithélium ciliaire, protègent le parenchyme pulmonaire de la pénétration d'agents pathogènes provenant des voies respiratoires supérieures. En effet, contrairement à la bronchite simple, l'inflammation avec un composant obstructif est beaucoup moins susceptible d'être compliquée par une pneumonie chez les enfants.

    Les expressions «bronchite asthmatique» et «bronchite spastique» sont parfois utilisées pour désigner la bronchite obstructive chez les enfants, mais elles sont plus étroites et ne reflètent pas tous les mécanismes pathogénétiques de la maladie.

    L'évolution de la bronchite obstructive chez l'enfant peut être aiguë, récurrente et chronique ou récurrente continue (avec dysplasie broncho-pulmonaire, bronchiolite en circulation, etc.). Selon la gravité de l’obstruction bronchique, il existe: bronchite obstructive légère (I), modérée (II), sévère (III) chez l’enfant.

    Symptômes de bronchite obstructive chez les enfants

    Le plus souvent, le premier épisode de bronchite obstructive survient chez un enfant de 2 à 3 ans. Dans la période initiale, le tableau clinique est déterminé par les symptômes du ARVI - augmentation de la température corporelle, mal de gorge, écoulement nasal et malaise général. Les jeunes enfants développent souvent des symptômes dyspeptiques.

    L'obstruction bronchique peut se manifester dès les premiers jours de la maladie ou dans les 2-3 jours. Dans le même temps, il y a une augmentation de la fréquence de respiration (jusqu'à 50-60 par minute) et de la durée d'expiration, ce qui devient bruyant, sifflant, audible de loin. Outre la tachypnée, la dyspnée expiratoire ou mixte chez les enfants atteints de bronchite obstructive, la participation à l'acte de respiration des muscles auxiliaires, une augmentation de la taille antéropostérieure de la poitrine, une contraction à la respiration, un gonflement des ailes du nez. La toux chez les enfants atteints de bronchite obstructive est improductive, avec peu de crachats, parfois douloureuse, paroxystique, ne soulageant pas. Même avec une toux humide, les expectorations sont difficiles à déplacer. On note une pâleur de la peau ou une cyanose périorale. Les manifestations de bronchite obstructive chez les enfants peuvent être accompagnées d'une lymphadénite cervicale. L’obstruction des bronches dure de 3 à 7 jours et disparaît progressivement à mesure que les modifications inflammatoires des bronches s’apaisent.

    Chez les enfants du premier semestre de l'année, en particulier somatiquement affaiblis et prématurés, la forme la plus grave de syndrome obstructif peut se développer - la bronchiolite aiguë, dans la clinique où prédominent les signes d'insuffisance respiratoire sévère. Les bronchites obstructives aiguës et les bronchiolites nécessitent souvent l'hospitalisation d'enfants, ces maladies étant mortelles dans environ 1% des cas. Une bronchite obstructive prolongée est observée chez les enfants ayant des antécédents de charge prémorbide: rachitisme, pathologie ORL chronique, asthénie, anémie.

    Diagnostics

    L'examen clinique, de laboratoire et instrumental des enfants atteints de bronchite obstructive est effectué par un pédiatre et un pneumologue pédiatre; Selon le témoignage de l'enfant, des consultations sont prévues chez un allergologue-immunologiste pédiatrique, un oto-rhino-laryngologiste pédiatrique et d'autres spécialistes. Pendant l'auscultation, on entend des expirations prolongées, des râles sèches mixtes, humides et sèches; lorsque la percussion sur les poumons est déterminée en nuance en boîte.

    Les radiographies des organes thoraciques montrent des signes d'hyperventilation: augmentation de la transparence du tissu pulmonaire, agencement horizontal des côtes et position basse du dôme du diaphragme. En général, une analyse de sang peut révéler une leucopénie, une lymphocytose, une légère augmentation de la RSE et une éosinophilie. Dans l'étude des gaz du sang se trouve l'hypoxémie modérée. Si nécessaire, un test sanguin immunologique, sérologique et biochimique supplémentaire est effectué; Détection de l'ADN des principaux agents pathogènes respiratoires dans le sang par PCR, test d'allergie. L'examen microscopique des expectorations, la culture bactérienne dans les expectorations pour la microflore et les lavages nasopharyngés peuvent contribuer à la détection des agents pathogènes.

    Dans la bronchite obstructive chez les enfants, une étude des volumes respiratoires (FER), y compris avec des échantillons de médicaments, est nécessaire. Afin d'évaluer visuellement l'état de la muqueuse bronchique, d'effectuer un lavage broncho-alvéolaire, un examen cytologique et bactériologique de l'eau de lavage pour les enfants atteints de bronchite obstructive, une bronchoscopie est réalisée.

    Les épisodes répétés de bronchite obstructive nécessitent un diagnostic différentiel de l'asthme bronchique chez l'enfant.

    Traitement de la bronchite obstructive chez les enfants

    Le traitement de la bronchite obstructive chez les jeunes enfants est effectué dans un hôpital; les enfants plus âgés devraient être hospitalisés pour une maladie grave. Les recommandations générales comprennent l’adhésion au régime alimentaire du demi-lit et du régime hypoallergénique (principalement du lait et des légumes), la consommation abondante de boissons (thés, décoctions, boissons aux fruits, eaux minérales alcalines). L'humidification de l'air, le nettoyage humide régulier et l'aération du service où sont traités les enfants atteints de bronchite obstructive sont des points importants du régime.

    Dans les cas d’obstruction bronchique grave, l’oxygénothérapie, les bains de pieds à l'eau chaude, le massage en boîte, l'élimination du mucus des voies respiratoires supérieures par une pompe aspirante électrique sont activement utilisés. Pour soulager l'obstruction, il est conseillé d'utiliser l'inhalation adrénergique (salbutamol, terbutaline, fénotérol) à travers un nébuliseur ou un spacer. Avec l'inefficacité des bronchodilatateurs, le traitement de la bronchite obstructive chez l'enfant est complété par la corticothérapie.

    Pour liquéfier les expectorations montre l'utilisation de médicaments avec des effets mucolytiques et expectorants, médicament et l'inhalation alcaline. Pour la bronchite obstructive, des médicaments antispasmodiques et antiallergiques sont prescrits aux enfants. Le traitement antibactérien n’est pratiqué que dans le cas de l’infection secondaire.

    Afin d'assurer un drainage adéquat de l'arbre bronchique, des exercices de respiration, un massage par vibrations, un drainage postural sont présentés aux enfants souffrant de bronchite obstructive.

    Pronostic et prévention

    Environ 30 à 50% des enfants sont sujets à une bronchite obstructive récurrente dans l’année. Les facteurs de risque de récidive de l'obstruction bronchique sont les rhumes, les allergies et les foyers d'infection chronique fréquents. Chez la plupart des enfants, les épisodes d’obstruction cessent à l’âge préscolaire. L'asthme bronchique se développe chez un quart des enfants atteints de bronchite obstructive récurrente.

    La prévention de la bronchite obstructive chez les enfants comprend la prévention des infections virales, notamment par la vaccination; fournir un environnement hypoallergénique, durcissement, récupération dans les stations climatiques. Après une bronchite obstructive, les enfants sont surveillés par un pédiatre, éventuellement un pneumologue pédiatre et un allergologue.