Causes de maux de gorge persistants, leur diagnostic et leur traitement

Une gorge est une sensation désagréable, localisée dans la région de l'hypopharynx. Si la gorge est constamment douloureuse, une telle condition parle d'un processus bactérien lent (plus souvent) et plus rarement de troubles tumoraux, endocriniens et autres.

La nature de l'inconfort est différente. Les patients le décrivent comme «brûlant», «tirant», «tirant». Au fil du temps, il est possible de modifier l'emplacement du sentiment désagréable. Il devient déversé, sans emplacement clair.

Selon des recherches médicales, 15% de la population de la population souffre de maux de gorge prolongés. Une plainte d'inconfort prolongé survient dans la pratique médicale dans 25% des situations cliniques. C'est un chiffre significatif.

Dans tous les cas, il existe un processus chronique qui doit être traité. En soi, la maladie ne passe que pendant un certain temps (phase dite de rémission), mais avec une diminution de la réponse immunitaire, elle est à nouveau exacerbée.

Les raisons du développement du processus pathologique

Tous les facteurs de la formation du syndrome douloureux à long terme peuvent être divisés en deux groupes:

  1. infectieux. Ils se trouvent dans la plupart des cas. Nous parlons presque toujours de maladies otolaryngologiques (amygdalite, laryngite et autres);
  2. non infectieux. Cela inclut des facteurs neurologiques, des processus pathologiques endocriniens (tels que l'hyperthyroïdisme et la formation de goitre).

Il est nécessaire d'examiner les raisons plus en détail.

Facteurs infectieux

En règle générale, il s'agit de maladies respiratoires aiguës d'origines et de types divers.

Pharyngite

Inflammation de la membrane muqueuse de l'oropharynx. Fraction de masse dans la structure des facteurs infectieux - 15%. C'est un peu.

L’essence du processus pathologique réside dans la lésion virale ou bactérienne du palais mou et de la gorge. Si le processus de la maladie n'est pas traité à temps, il devient chronique et entre dans une phase latente.

La maladie donne de nombreux symptômes: mal de gorge intense, prolongé, brûlure, nature douloureuse, mal de gorge, toux productive.

Une petite quantité d'expectorations visqueuses est excrétée. Le réflexe s'intensifie dans le noir.

Augmentation possible de la température corporelle jusqu'à l'apparition de marques sous-fébriles ou fébriles. En d’autres termes, l’hyperthermie se situe dans les 39 degrés Celsius. La "carte de visite" de la pharyngite reste une violation de la fonction vocale.

La voix peut disparaître complètement, partiellement (enrouement, enrouement). Relâchement objectif de l'oropharynx, exsudation de nature différente, hyperémie de la gorge.
Le traitement consiste en un traitement antiseptique du pharynx et la prise d'antibiotiques.

Amygdalite

Aussi appelé angine. C'est une inflammation des amygdales. Accompagné de certains symptômes spécifiques.

Il y a une douleur intense dans la gorge, des brûlures, des démangeaisons, le désir de peigner la zone touchée.

Problèmes de respiration. Ils sont exprimés en dyspnée accrue, asphyxie (incapacité à respirer normalement). Dans les cas graves, il se caractérise par un gonflement de la gorge, une asphyxie et la mort. Nécessite une thérapie complexe.

La symptomatologie comprend également une augmentation de la température corporelle, des troubles de la voix et une mauvaise haleine en raison de l’activité intense de la flore bactérienne.

Une exsudation essentielle est notée: le contenu en pus ou séreux découle des lacunes. Peut-être la formation de bouchons amygdalite. C'est un gros morceau blanc d'odeur putride.

Si vous ne traitez pas l'amygdalite chronique à temps, la gorge sera constamment douloureuse et ne passera pas. S'il y a un foyer constant d'infection emporté par la salive dans l'œsophage, une pneumonie, une bronchite, une trachéite et une laryngite peuvent se développer.

Le traitement implique l’utilisation de plusieurs groupes de produits pharmaceutiques: anti-inflammatoires non stéroïdiens (appelés AINS), antibiotiques à large spectre, corticostéroïdes, solutions antiseptiques. Il y en a assez dans le système.

Laryngite

Inflammation de la membrane muqueuse du larynx. Cela se produit relativement souvent. Dans la phase chronique de la laryngite, le patient a mal à la gorge et ne passe pas, irradiant vers les dents, les mâchoires, la tête et la colonne vertébrale.

La maladie se caractérise par une toux aboyante constante, une gêne respiratoire (on observe un essoufflement, c'est-à-dire une augmentation du nombre de respirations par minute ou d'étouffement, une violation de l'inhalation et de l'expiration normales).

Supprimer une telle manifestation est assez difficile: il est nécessaire d'utiliser des actions antitussives centrales et périphériques. Des anti-inflammatoires et des antibiotiques seront d'une grande aide.

Sinusite

La raison pour laquelle les maux de gorge sont constants peut être une sinusite lente. Il provoque un écoulement de mucus rempli de bactéries le long de la paroi arrière et dans la gorge. En conséquence, une inflammation secondaire des structures anatomiques est possible. En savoir plus sur cette pathologie - lire ici.

Le tétanos

Dans des cas extrêmement rares, le tétanos peut se développer. Aux premiers stades, le mal de gorge est considéré comme caractéristique de la pathologie. Cependant, comme on l'a déjà dit, de nos jours, le tétanos est plus probablement une casuistique qu'une réalité objective.

Dans tous les cas, lorsque le patient est tourmenté par un mal de gorge persistant, il s'agit d'un processus pathologique chronique. Bien que la durée de chaque maladie décrite - pas plus de 2 semaines, sous réserve du traitement compétent initial.

Facteurs non infectieux

Les raisons de l'apparition d'une douleur persistante dans la gorge peuvent ne pas être associées à des processus inflammatoires d'origine virale et bactérienne.

Ici, la situation est quelque peu différente. Les pathologies se développent lentement et progressivement, ne se laissant pas sentir pendant des mois, voire des années. Le traitement ne passe pas non plus rapidement.

Névrose de la gorge

Cela se produit relativement souvent. Observé chez les patients avec un fond émotionnel instable.

Il peut être observé chez toute personne au moment de chocs violents. Une patiente typique avec une névrose pharyngée est une jeune femme avec un système nerveux instable et des antécédents de névrose.

Moins commun chez les hommes. Traitement psychothérapeutique. Nécessite l'utilisation de médicaments sédatifs.

Des problèmes de glande thyroïde peuvent donner des douleurs caractéristiques dues à la compression des tissus du larynx et de la trachée. Ce sont les fausses douleurs provoquées par l'effet de masse.

Dans la pratique médicale, il existe des conditions telles que le goitre diffus et nodulaire. Dans le premier cas, le fer se dilate uniformément, dans le second - les foyers (les noeuds sont formés).

Il est assez difficile de ne pas remarquer la pathologie compte tenu de la masse des symptômes pathognomoniques: hyperthermie, mal de gorge persistant, modification du relief du cou, troubles de la voix, bouffées de chaleur, minceur anormale, yeux exorbités (exophtalmie).

Maladies gastro-intestinales

Oesophagite par reflux, gastrite à haute acidité. Le reflux du suc gastrique (acide) dans la gorge et l'œsophage est un facteur contribuant au développement de la douleur persistante.

Comme les reflux se produisent régulièrement, l’inconfort ne disparaît jamais. Nécessite un traitement spécifique et le respect de certaines recommandations.

Donc, vous ne devriez pas dormir sur le côté droit, cela augmente les reflux, vous ne pouvez pas manger d'aliments acides, frits ou salés. Seuls les aliments peu acides, etc. sont autorisés.

Des causes plus rares incluent des tumeurs d'origines et de types variés.

À la fois bénigne et maligne. La liste des néoplasmes possibles est large: papillomes, polypes, athéromes, chordomes, carcinomes, divers types de sarcomes. Le traitement est strictement chirurgical.

Comme les facteurs favorisant l'apparition d'une manifestation douloureuse sont multiples, un diagnostic différentiel minutieux est nécessaire.

Méthodes de diagnostic

Les mesures diagnostiques sont multiples. Tout d'abord, il est recommandé de demander un rendez-vous avec le thérapeute

Il vous dira qui contacter, effectuera les recherches de routine principales, donnera les instructions nécessaires. Il s’agit d’une sorte de symbole du monde de la médecine, il faut donc contacter ce médecin dans tous les cas discutables.

À l'avenir, vous devrez consulter les spécialistes suivants:

  • Neurologue. Il traite les maladies du système nerveux central et périphérique. Aide en violation de l'innervation du pharynx.
  • Psychothérapeute. Il traite la névrose du pharynx avec des méthodes cognitivo-comportementales, l'hypnose d'Erickson. Ne confondez pas le psychothérapeute avec un psychiatre et un psychologue. Ce sont différents spécialistes.
  • Otolaryngologist. Les spécialistes qui traitent l'oropharynx et le nasopharynx. Il est probable qu'il devra se tourner vers lui immédiatement après le thérapeute.
  • Gastro-entérologue. Traite les pathologies du tractus gastro-intestinal.
  • Endocrinologue. Spécialisé dans les pathologies du profil hormonal. En particulier sur les maladies de la glande thyroïde.
  • Allergologue-immunologiste. Traite des problèmes d'allergie.

Lors de l'admission initiale, un entretien oral du patient est mené pour les plaintes, leurs limites et leur nature. Il est important de recueillir l'anamnèse.

Des facteurs tels que la présence de pathologies endocriniennes, infections récemment transférées, jouent un rôle diagnostique énorme. Pour établir des plaintes peuvent être utilisés des questionnaires standard.

Dans tous les cas, les paroles du patient doivent être enregistrées par écrit.

Tests et analyses de laboratoire

Pour vérifier un diagnostic probable au moyen d'une série d'études spécifiques, les tests suivants doivent être effectués:

  • Tests psychologiques, enquête, pour établir la névrose probable.
  • Évaluation visuelle de l'oropharynx à l'aide d'un miroir. Réalisé afin d'identifier les manifestations objectives d'une maladie infectieuse.
  • Tests allergiques. Nécessaire pour déterminer l'étiologie immunitaire possible du problème.
  • Tests de stress. Lors de leur conduite, le patient est directement confronté à un allergène. Un tel diagnostic n'est possible qu'à l'hôpital, afin de fournir les premiers soins, si nécessaire.
  • Laryngoscopie. Il convient de détecter les laryngites en phase chronique, ainsi que les tumeurs de différentes étiologies. Peut nécessiter une biopsie.
  • Évaluation histologique des tissus en présence de néoplasie. Permet de définir le type de tumeur et sa nature cytologique.
  • Test sanguin général. Donne une image typique du processus inflammatoire avec un changement de la formule des leucocytes, une vitesse de sédimentation élevée des érythrocytes. L'éosinophilie est possible (réaction allergique).
  • Biochimie du sang veineux.
  • Écouvillons de gorge pour l'ensemencement bactériologique.
  • PCR, étude ELISA.
  • FGDS.

Ces techniques permettent à des spécialistes de poser le bon diagnostic et de prescrire un traitement.

Élimination symptomatique de la manifestation

L'élimination du trait est loin d'être la tâche principale. Cependant, le traitement commence par elle. Quelques directives simples sont nécessaires:

  • Buvez le plus de liquide chaud possible. Il réchauffe le pharynx, normalise les processus métaboliques et apaise les muqueuses irritées.
  • Refusez les plats cuisinés, les plats préparés, les aliments épicés, salés, fumés, frits. Premièrement, il irrite les maux de gorge, et deuxièmement, il provoque un nouveau reflux en cas de maladies du tractus gastro-intestinal. Vous pouvez manger des fruits non acides, des légumes, des pommes de terre, du jus de pomme de terre et d'autres produits. Y compris la viande maigre, le bouillon, les soupes, etc.
  • Parle moins. Ne tendez pas les cordes vocales. Ceci est chargé d'une violation de la fonction vocale.
  • Soulager la douleur aidera les anti-inflammatoires d'origine non stéroïdienne sous forme de sprays - par exemple, Tantum Verde et Tantum Verde Forte. Le second aérosol contient une dose accrue du composant analgésique - benziadamine. Cependant, ils ne sont efficaces que dans les lésions infectieuses de la gorge.
  • En cas de réaction allergique aiguë, un antihistaminique sera nécessaire. Quel est exactement le type et la génération - le médecin décide.

Traitement étiologique

  • Pour les maladies du profil gastro-entérologique, des préparations antiacides spécialisées sont prescrites. Ils éliminent l'acidité accrue du suc gastrique. Les inhibiteurs de la pompe à protons sont présentés (Omez et autres).
  • Les pathologies endocriniennes, principalement les maladies de la thyroïde, sont traitées en prescrivant un régime alimentaire sans iode ou avec un contenu minimal en cet élément. Dans les cas difficiles, une opération visant à supprimer les inclusions nodales est nécessaire. En outre, une méthode radicale est utilisée en cas de cancer de la thyroïde.
  • Les maladies otolaryngologiques sont traitées avec des moyens spéciaux. Anti-inflammatoire d'origine non stéroïdienne, corticostéroïdes, médicaments antibactériens à large spectre d'activité, solutions antiseptiques.
  • Toutes les tumeurs sont enlevées chirurgicalement. Il n'y a pas d'alternative.
  • Les réactions allergiques sont traitées avec des antihistaminiques de première génération. Des bronchodilatateurs peuvent être utilisés.

Tous les médicaments ne sont prescrits que par un médecin. Le spécialiste détermine également la tactique de la thérapie.

Un mal de gorge persistant et chronique est un symptôme dérangeant et désagréable de nombreuses maladies. Déterminer la source de l'inconfort ne peut être que sous la supervision d'un médecin. L'autodiagnostic et surtout l'automédication est inefficace.

Causes de malaise dans la gorge

Contenu de l'article

Des plaintes de la gorge et du larynx apparaissent avec des troubles fonctionnels et une inflammation septique de l'une des structures anatomiques ci-dessus. Une gêne dans les organes ORL peut indiquer le développement de maladies systémiques.

Environ 45% des patients présentant des symptômes caractéristiques diagnostiquent une pathologie du cœur et du tractus gastro-intestinal. Les troubles mentaux s'accompagnent également de troubles de la respiration, de déglutition et d'une sensation de pincement du pharynx. Déterminer avec précision la cause du problème ne peut que spécialiste après le patient subit un examen du matériel et après avoir passé les tests nécessaires.

Facteurs étiologiques

Quelles sont les principales causes de sensations désagréables dans les voies respiratoires? Une bosse dans la gorge, des douleurs, des brûlures, des douleurs et des douleurs sont des signes de dysfonctionnement du corps. L'élimination de l'inconfort n'est possible qu'après avoir identifié et éliminé les facteurs étiologiques ayant provoqué le développement de la pathologie, qui sont classiquement divisés en plusieurs groupes:

  • endocrinien;
  • gastroentérologique;
  • oncologie;
  • infectieux;
  • psychogène.

Les symptômes typiques se produisent dans le cas du développement d'au moins 30 maladies d'étiologies différentes. Ignorer le problème ou le traitement symptomatique du larynx engendre de graves complications. En particulier, la sensation de coma dans le pharynx peut être due à un gonflement des muqueuses. L'obstruction des voies respiratoires empêche la ventilation normale, ce qui conduit au développement d'une hypoxie aiguë.

Causes infectieuses

Pourquoi des malaises apparaissent-ils dans le larynx et le pharynx? Lésion infectieuse des voies respiratoires supérieures - l'une des causes les plus probables d'un symptôme désagréable. Les chatouilles, les douleurs et les nodules dans la gorge résultent d'une inflammation aiguë ou chronique des muqueuses des voies respiratoires. Les agents infectieux sont souvent les adénovirus, les rhinovirus, les virus de l’herpès, le virus de la grippe, le bacille diphtérique, les staphylocoques, les méningocoques, le bacille du pus bleu, les streptocoques, les champignons ressemblant à la levure, etc.

Pour provoquer la reproduction de micro-organismes pathogènes de conditions, une forte diminution de la réactivité de l'organisme peut se produire, ce qui se produit lorsque:

  • l'hypovitaminose;
  • anémie ferriprive;
  • dysbactériose;
  • immunodéficience secondaire;
  • réactions allergiques;
  • perturbations auto-immunes.

La gêne respiratoire est le plus souvent causée par le développement des pathologies suivantes:

Pourquoi est-ce que la gorge me fait mal en avalant et que faire avec?

Une gêne et des maux de gorge ainsi qu'une déglutition douloureuse peuvent être causés par divers processus inflammatoires dans les tissus de la cavité buccale, du pharynx, du larynx et des amygdales. Gonflement, chatouillement et douleur sont souvent les premiers signes de maladies respiratoires.

La douleur provoque un inconfort grave, empêche de manger et de parler, souvent accompagnée d'autres symptômes désagréables. Par la nature de la douleur et des symptômes qui l’accompagnent, il est possible de déterminer quelle maladie particulière a provoqué la douleur. Essayons de comprendre pourquoi il y a une douleur dans la gorge. Nous apprenons quoi faire si un mal de gorge et que ça fait mal d'avaler. Nous découvrirons comment réduire l’inconfort et récupérer rapidement.

Raisons

Le mal de gorge en avalant peut être dû à l'hypothermie habituelle. L'inflammation se développe après avoir bu des boissons froides, de la crème glacée ou dans le contexte d'un refroidissement excessif général du corps.

En outre, un mal de gorge lors de la déglutition survient dans le cas de:

  • maladies infectieuses respiratoires des voies respiratoires supérieures;
  • réactions allergiques (aux aliments, aux squames d'animaux domestiques et au duvet des oiseaux, au pollen pendant la floraison, aux basses températures, etc.);
  • maladies du tractus gastro-intestinal (lorsque le suc gastrique est jeté dans l'œsophage);
  • influences extérieures défavorables (séjour prolongé dans une pièce où l'air est sec ou poussiéreux, tabagisme actif ou passif, consommation d'aliments trop chauds ou trop épicés qui irritent les muqueuses de la gorge, alcool);
  • blessure à la muqueuse d'un corps étranger;
  • la présence de tumeurs dans la cavité buccale et le pharynx (douleur et sensation de coma dans la gorge qui gênent la déglutition, un enrouement apparaît);
  • certaines maladies dentaires (les maladies des gencives et les abcès dans la région de la dent peuvent entraîner la propagation de l’infection à l’ensemble de la bouche et du pharynx, entraînant une douleur).

Une sensation de coma qui nuit à la déglutition, à un mal de gorge, à un enrouement et à une toux douloureuse peut être un signe de cancer à un stade précoce de la bouche ou de la gorge. Si ces symptômes sont accompagnés d'une perte d'appétit et d'une perte de poids, d'une déficience auditive et ne disparaissent pas pendant une longue période, il est nécessaire de subir un examen médical.

Mal de gorge en tant que symptôme de maladie

La cause la plus courante de douleur dans la gorge lors de la déglutition est l’activité des agents pathogènes - virus et bactéries qui causent diverses maladies du pharynx, du larynx, des amygdales.

Angine de poitrine

Le mal de gorge (ou amygdalite) est un processus inflammatoire aigu dans les amygdales. Au début de la maladie, il y a des chatouillements et des brûlures. Chez certains patients, en raison de la sécheresse de la membrane muqueuse, il semble que quelque chose claque dans la gorge lors de la déglutition. La maladie se développe rapidement, d'autres symptômes se joignent: maux de gorge, il fait mal à avaler, les ganglions lymphatiques du cou sont enflammés, la température augmente.

Les amygdales gonflent, une patine blanche ou jaunâtre apparaît à la surface, des bouchons purulents peuvent se former. La gorge est très douloureuse, ce qui rend impossible un repas normal.

Abcès paratonzillaire

Devient souvent une complication de l'angine ou une amygdalite chronique. La maladie se développe très rapidement. Dans le même temps, l'inflammation se propage des amygdales à la fibre environnante, d'où un ulcère se forme. Avec un abcès, un mal de gorge, des maux de tête apparaissent, la température monte brutalement, l'état de santé général se dégrade. Lorsque vous avalez, la douleur augmente.

En cas d'abcès périamygdalien, l'inflammation est plus souvent unilatérale (un abcès se forme à gauche ou à droite), et le patient ressent un léger soulagement en inclinant la tête vers le côté affecté.

Pharyngite

Dans la pharyngite aiguë - inflammation de la membrane muqueuse du pharynx, on observe une gêne et un mal de gorge, une douleur modérée en avalant, un enrouement et une toux sèche. La température peut augmenter, les ganglions lymphatiques du cou augmentent.

La cause la plus commune d'inflammation aiguë est l'infection (virale, moins communément bactérienne). La pharyngite chronique n'a pas toujours un caractère infectieux - l'inflammation est souvent causée par une exposition prolongée à la membrane muqueuse de stimuli mécaniques ou chimiques.

Laryngite

La laryngite est une inflammation de la membrane muqueuse du larynx, qui s'accompagne d'un enrouement, d'un "aboiement" de toux sèche, d'un faible mal de gorge. Dans certains cas, la laryngite peut provoquer un spasme lorsqu'il se produit une réduction brutale et inattendue des muscles du larynx. Presque toujours, le spasme survient de manière inattendue et s'accompagne de sueurs froides, de fortes tensions des muscles du cou, de difficultés respiratoires et de pâleur de la peau. Dans les cas graves, le patient peut perdre temporairement conscience.

Pour soulager une crise de spasme, le patient doit se reposer complètement et laisser fondre l’ammoniac, puis il doit boire un verre d’eau.

Infections respiratoires

Dans les infections virales respiratoires aiguës, la gorge fait presque toujours mal à la déglutition, on ressent une sensation de sécheresse et une gorge irritée, un nez qui coule et des yeux larmoyants, la température peut monter, une toux se déclare - d'abord sèche, puis humide.

Autres maladies

  • Mononucléose infectieuse. L'agent causal de l'infection est un type de virus de l'herpès. Les principaux symptômes sont le mal de gorge et la fièvre.
  • Scarlatine. Maladie infectieuse dans laquelle, outre le mal de gorge, se manifestent une rougeur de la peau et des muqueuses, des éruptions cutanées et de petites plaies sur la peau.
  • Virus pemphigus. En plus des maux de gorge, caractérisés par la fièvre, l'apparition sur le visage et les membres des éruptions cutanées sous la forme de bulles.
  • La candidose. Dommages causés à la muqueuse buccale par des microorganismes fongiques. Provoque une gêne et une douleur, une floraison blanche apparaît sur la membrane muqueuse.

Traitement de la toxicomanie

Il existe de nombreux médicaments pour le traitement symptomatique visant à réduire la douleur et l'inflammation. Mais si la gorge est enflammée, vous pouvez vous débarrasser complètement du problème uniquement après avoir identifié et éliminé les facteurs irritants, posé un diagnostic précis et traité efficacement la maladie sous-jacente.

Solutions de rinçage

Si vous avez mal à la gorge et que vous avez du mal à avaler, il peut être utile de rincer avec une solution antiseptique. Habituellement prescrit:

  • Le miramistin;
  • agents à base d'hexéditine (chlorhexidine, angilex, hexicon);
  • antiseptiques végétaux (Rotocan, Chlorophyllipt);
  • solution de furatsilina (prête ou préparée indépendamment en dissolvant 2 comprimés en poudre dans un verre d’eau tiède).

Certains médicaments ont une concentration immédiate, d'autres doivent être dilués indépendamment. Par conséquent, avant d'appliquer un outil particulier, il est recommandé de lire les instructions.

Spray d'irrigation de gorge

Si la gorge est enflammée et douloureuse, vous pouvez appliquer des sprays ayant une action antiseptique:

  • Geksoral et Angileks - fonds basés sur hexeditine;
  • Theraflu Lahr est un médicament contenant de la lidocaïne, du menthol et de l’huile de menthe;
  • Stopangin - spray à action antiseptique et anesthésique à base d’hexiditine, de lévomenthol, d’huiles essentielles;
  • Inhalipt - préparation à base de plantes à base d’huile d’eucalyptus.

Sucettes et pastilles

Si la gorge est enflée et douloureuse, il est difficile à avaler. Les pilules et les pastilles à sucer auront un bon effet thérapeutique. En règle générale, ces médicaments contiennent une combinaison de substances actives (végétales ou synthétiques) ayant des effets antiseptiques, antimicrobiens, analgésiques et anti-inflammatoires.

  • Faringosept;
  • Grammeadin;
  • Strepsils;
  • Angin Neo;
  • Trachisan;
  • Decatilen;
  • Septolète;
  • Travisil.

Lubrifiants pour la gorge

Si vous ressentez une vive douleur, une sensation de picotement dans la gorge, lubrifier le mucus avec des composés huileux a un effet positif. De tels moyens enveloppent la membrane muqueuse enflammée et adoucissent les sensations désagréables (sensation de gorge égratignée, passe), forment une couche protectrice qui empêche l'effet de stimuli externes supplémentaires sur les tissus.

Vous pouvez gérer les maux de gorge rouges:

  • Solution de Lugol (contient du glycérol avec de l'iode);
  • Solution d'huile de chlorophyllipt (le remède à base de plantes contient de l'extrait d'eucalyptus);
  • Karotolin (solution d'huile d'églantier).

Préparations pour usage interne

Si la gorge est malade en raison d'une maladie infectieuse, le traitement symptomatique ne suffit pas. Après avoir déterminé le type d'agent pathogène, les médecins prescrivent de prendre le médicament à l'intérieur. Le traitement est effectué respectivement avec des médicaments antiviraux, antibactériens et antifongiques.

Si la maladie se manifeste par de la fièvre, des maux de tête, des douleurs musculaires et articulaires, des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont également prescrits, qui ont également des effets analgésiques et antipyrétiques.

Remèdes populaires pour le mal de gorge

En cas de chatouillement et d’inconfort, sensation de gêne dans la gorge, sensations désagréables en avalant, douleur à droite, à gauche ou des deux côtés, état de santé général ne s’aggravant pas, température ne s'élevant pas, les symptômes désagréables ne sont probablement pas causés par une maladie grave (angor ou la grippe), mais infection virale, c'est-à-dire le rhume. Dans ce cas, la gorge peut être traitée avec des remèdes populaires éprouvés et efficaces.

Gargarismes

Le rinçage est l’un des moyens les plus sûrs de traiter un mal de gorge: les procédures peuvent être effectuées à la fois pour les adultes et les enfants, les femmes enceintes. Pour le rinçage, vous pouvez utiliser une solution de sel ou de soude, de l’eau additionnée de teinture de calendula, d’eucalyptus, de propolis et d’autres remèdes populaires.

  1. Solution saline. Une cuillère à café de sel (mer ou sel) est diluée dans un verre d'eau. Vous pouvez ajouter quelques gouttes de solution d’iode à la solution.
  2. Solution de soude. Préparé dans les mêmes proportions que la solution saline.
  3. Avec des teintures. De la teinture d'eucalyptus (15-20 gouttes), de la propolis (2 cuillères à thé) ou du calendula (une cuillère à soupe) est ajoutée à un verre d'eau tiède.
  4. Au vinaigre de cidre. Une cuillère à café est diluée dans un verre d'eau bouillie tiède.
  5. Avec du jus de citron. 50 ml de jus de citron sont ajoutés à 75 ml d'eau.
  6. Jus de betterave. Un verre de jus est acidifié avec une cuillère à soupe de vinaigre de cidre, appliqué comme prévu.

Les rinçages ont lieu toutes les 2-3 heures et, après la procédure, vous ne devez ni boire ni manger pendant au moins une demi-heure.

Lubrification de la gorge

Lorsque la gorge est enflée, enflammée et fait mal, le traitement des muqueuses aidera:

  • argousier et huile de pêche;
  • un mélange de glycérine avec de la teinture de propolis (proportion 2: 1);
  • Jus de feuille d'aloès.

Boisson copieuse

Si la gorge est enflée et douloureuse, une étape essentielle du traitement consiste à boire beaucoup d'eau tiède. Utile:

  • thé au citron;
  • tisanes (à la menthe, feuilles de cassis et framboises) et infusions (camomille, sauge, pied de pied);
  • le lait;
  • boissons aux fruits.

Caractéristiques du traitement de l'enfant

Il n'est pas possible de traiter un mal de gorge avec un enfant avec tous les médicaments. Certains remèdes sont complètement contre-indiqués chez les enfants, d’autres ont une limite d’âge.

  • Les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens destinés aux jeunes enfants sont produits sous forme de suppositoires, sirops, les enfants plus âgés peuvent prescrire des comprimés dans les dosages des enfants.
  • Les antibiotiques (groupes de pénicillines, macrolides, céphalosporines) pour les infections bactériennes sont principalement recommandés sous forme de suspensions.
  • Du spray prescrit Orasept (2 ans), Angileks (2,5 ans), Ingalipt, Tantum Verde, Hexoral (à partir de trois ans).
  • Si la gorge est très douloureuse, vous pouvez donner au bébé des pastilles et des pastilles: Lysobact (enfants de plus de 3 ans), Septolet (à partir de 4 ans), Strepsils (après 5 ans).
  • Le traitement avec la solution de Lugol (lubrification des muqueuses) chez les enfants de moins de 5 ans doit être effectué avec une extrême prudence, car le médicament provoque souvent des réactions allergiques, réflexe nauséeux.

Si un bébé a un an et a mal à la gorge, le traitement est effectué dans un hôpital.

Le mal de gorge est un symptôme désagréable qui accompagne de nombreuses maladies du système respiratoire. Il existe de nombreux remèdes pharmacologiques et folkloriques qui aident à se débarrasser de la douleur. Mais en plus du traitement symptomatique, il est nécessaire d'influencer la cause de l'inflammation. Le traitement de la maladie sous-jacente ne peut commencer qu'après un examen médical. Seul un spécialiste pourra savoir exactement pourquoi un mal de gorge et attribuer le traitement compétent approprié.

Pourquoi un adulte a-t-il mal à la gorge et que faire?

Le mal de gorge constant inquiète jusqu'à 10% de la population adulte. Ce symptôme apparaît dans certaines maladies inflammatoires chroniques et provoque beaucoup de malaise. En plus des sensations désagréables, l'inflammation chronique entraîne des complications telles que les abcès de la gorge.

Si un adulte a mal à la gorge, il doit être examiné. Après avoir identifié la cause est nécessaire pour prescrire le traitement correct.

Si une personne a mal à la gorge, cela signifie que le processus inflammatoire dans la membrane muqueuse ne s'arrête pas. Cette condition est possible avec les maladies suivantes:

  • laryngite chronique;
  • pharyngite chronique;
  • amygdalite chronique;
  • candidose à la gorge.

Ces pathologies sont causées par des virus, des bactéries et des champignons.

Toutes les maladies se développent à partir de formes aiguës en raison d'un traitement inapproprié ou tardif, de la présence de facteurs prédisposants. La formation de processus chroniques contribue à:

  • la présence de foyers d'infection permanents - dents carieuses, rhinite, sinusite;
  • apport sanguin abondant à la muqueuse pharyngée;
  • risques professionnels - poussière, courants d'air, nécessité de parler longtemps.

Une diminution des défenses immunitaires est un facteur de prédisposition important. Par exemple, la candidose à la gorge se développe souvent chez les personnes infectées par le VIH.

Les exacerbations se produisent après l'hypothermie, après une boisson froide ou une crème glacée. Chez les femmes, l'activité des processus inflammatoires augmente souvent pendant la grossesse, à la suite d'une altération hormonale et d'une diminution générale de l'immunité.

Les symptômes de l'inflammation de la gorge sont similaires dans différentes maladies, mais il existe certaines différences qui permettent d'établir le diagnostic correct.

Tableau Manifestations de maux de gorge constants dans diverses maladies.

L'absence de traitement correct et opportun entraîne la propagation de l'infection et l'apparition de complications. L'abcès paratonaire est la complication la plus dangereuse. C'est la formation d'un abcès dans les tissus entourant l'amygdale. La maladie est accompagnée de douleurs aiguës et d'une forte fièvre.

Toute maladie chronique du pharynx est soumise à un traitement obligatoire. Il est recommandé de commencer aux premières manifestations. Les médicaments et remèdes populaires sont utilisés à des fins médicinales et peuvent être préparés indépendamment.

Avant de prescrire un traitement, le médecin doit envoyer à la personne une analyse pour déterminer la cause de la maladie. Habituellement, cette analyse consiste en une étude de l'écoulement de la gorge. Cela détermine la bactérie ou le virus qui a provoqué l'inflammation.

Les principes généraux de traitement sont similaires pour chaque maladie, mais il existe certaines nuances. En plus des médicaments, la physiothérapie a un effet positif.

Lors du traitement de chaque maladie inflammatoire, il est nécessaire d'observer le régime quotidien et le régime alimentaire spécial. En présence de températures élevées, le repos au lit est recommandé. Cela est nécessaire pour prévenir la propagation de l'infection à d'autres organes. En outre, il est recommandé à une personne de limiter le contact avec des personnes en bonne santé.

La pièce où se trouve le patient doit être régulièrement ventilée et un nettoyage humide doit y être effectué. Le patient devrait se voir attribuer des plats et des articles ménagers séparés. Il est souhaitable que l'air de la pièce soit humidifié.

Le régime est basé sur le principe de ménager la muqueuse enflammée. Il est souhaitable d'utiliser des produits laitiers. Les repas sont cuits à la vapeur ou en mauvais état.

Toutes ces mesures sont applicables pendant la période d'exacerbation, lorsque la douleur est fortement augmentée. Pendant la rémission de la maladie, des mesures doivent être prises pour prévenir la détérioration du bien-être:

  • éviter l'hypothermie;
  • ne mangez pas de boissons et d'aliments froids;
  • bien se rincer la gorge après avoir visité des lieux publics;
  • prendre des complexes vitaminiques pendant les épidémies de maladies virales;
  • prendre des immunomodulateurs.

Le respect des mesures préventives peut réduire considérablement la fréquence des rechutes.

La base du traitement de la laryngite chronique est l’élimination des facteurs provocants:

  • exclusion du tabagisme;
  • protection contre les risques professionnels - poussière, émanations de produits chimiques;
  • limiter les charges vocales;
  • la réhabilitation des foyers d'infection chroniques - traitement des dents carieuses, la sinusite;
  • nettoyage régulier de la membrane muqueuse du larynx avec des solutions salines.

Pendant l’exacerbation, un traitement intensif est mis en place pour éliminer le processus inflammatoire. Le repos vocal complet est attribué. Conduire l'inhalation avec des médicaments antibactériens, des solutions alcalines. La membrane muqueuse est régulièrement lavée avec une solution de sel marin - Aqualore gorge, Aquamaris.

Pour l'anesthésie à l'aide de divers sprays:

L'inhalation est réalisée à l'aide d'un nébuliseur, ce qui vous permet d'irriguer complètement la muqueuse avec des médicaments. De la physiothérapie appliquer une irradiation ultraviolette de la gorge, la thérapie magnétique.

Pour le traitement de la pharyngite chronique, ils utilisent des agents qui suppriment la microflore pathologique et augmentent l'immunité locale de la muqueuse pharyngée.

Comme agents antibactériens, utilisez des solutions de rinçage et des aérosols:

Pour renforcer l’immunité et supprimer les virus, on utilise le spray Irs-19. Comme pour la laryngite, elle nécessite un lavage avec une solution muqueuse de sel marin. Les inhalations de vapeur ont un bon effet de ramollissement.

Pendant la période d'exacerbation, il est également recommandé d'observer le repos vocal, de ne pas manger d'aliments froids, afin d'éviter les courants d'air. De la physiothérapie appliquer une irradiation ultraviolette.

Dans l'inflammation chronique des amygdales, il existe plusieurs options de traitement. Les médicaments et la physiothérapie sont utilisés comme traitement conservateur. En raison de l'inefficacité de ces techniques et des exacerbations fréquentes de l'amygdalite, un traitement chirurgical - élimination des amygdales est indiqué.

Les agents antibactériens pour l'amygdalite chronique sont prescrits pour l'administration orale. Les formes topiques - sprays et solutions - n’ont pas seulement l’effet recherché, mais contribuent également à la formation de la résistance microbienne.

Les antibiotiques sont utilisés dans les pilules et par voie intramusculaire pendant la période d'exacerbation, lorsqu'il devient particulièrement pénible pour une personne d'avaler, lorsque la température augmente et que les ganglions lymphatiques s'enflamment.

Une méthode de traitement conservateur consiste à laver les lacunes des amygdales. Cette procédure est effectuée par l'otorhinolaryngologist. Le lavage est effectué à l'aide d'une grande seringue et d'une solution antiseptique. La procédure permet d'éliminer les bouchons purulents des amygdales, ce qui réduit le processus inflammatoire.

En cas de douleur intense dans la gorge, des anesthésiques topiques et des anti-inflammatoires sont utilisés:

De physiothérapie appliquer irradiation ultraviolette, chauffage. Si l'amygdalite devient souvent aiguë, cela ne prend pas longtemps et un traitement conservateur n'aide pas, une amygdalectomie est pratiquée - retrait des amygdales palatines.

Les antifongiques sont le traitement principal des lésions candidales de la gorge. Appliquer:

  • Comprimés de résorption de nystatine;
  • Capsules de fluconazole, Diflucan pour administration orale.

La durée du traitement est d'au moins 2 semaines, si nécessaire, peut être prolongée à 21 jours.

Le traitement symptomatique est effectué avec les mêmes préparations que pour la pharyngite avec laryngite.

Comme un mal de gorge

Maux de gorge, ça fait mal d'avaler, tout le temps que je veux tousser - ces symptômes sont familiers à presque toutes les personnes, c'est généralement ainsi que commencent les maladies froides et inflammatoires de l'oropharynx. Un mal de gorge peut survenir pour diverses raisons et causer beaucoup de problèmes et d'inconfort à une personne. Il est extrêmement important de ne pas commencer cette maladie et de trouver la cause de gêne pendant la déglutition, car la progression des maladies du pharynx entraîne souvent un processus chronique et des exacerbations fréquentes.

Maux de gorge: causes

Le plus souvent, la douleur dans la gorge, aggravée par la déglutition, est provoquée par une infection virale ou bactérienne. L'agent pathogène pénètre dans les membranes muqueuses de l'oropharynx par des gouttelettes aéroportées ou par des voies domestiques, s'y installe et commence à gagner sa vie de façon active. L'apparition de chatouillement, douleur, changement de voix et toux indique l'accumulation de toxines produites par la flore pathogène pendant la croissance et la reproduction. Les symptômes désagréables lors de la déglutition sont les plus courants dans ces maladies:

  • amygdalite;
  • adénoïdite;
  • pharyngite;
  • angine - lacunaire, folliculaire, herpétique;
  • abcès pharyngé;
  • la diphtérie;
  • la scarlatine;
  • Laryngite - en cas d'inflammation des tissus laryngés, en plus d'une douleur dans la gorge du patient, il y aura une perturbation de la voix et une toux sèche avec des aboiements.

Symptômes de maux de gorge

Comme le mal de gorge est l’un des symptômes du rhume ou de l’infection, au fur et à mesure que progresse le processus pathologique, d’autres signes cliniques s’ajoutent:

  • toux sèche;
  • courbatures, douleurs musculaires, faiblesse;
  • fièvre
  • Nausées, vomissements, diarrhée - occurrences fréquentes d'angine compliquée ou d'abcès pharyngé, indiquant une intoxication générale du corps.

Les maux de gorge ne sont pas nécessairement accompagnés de fièvre. Par exemple, lors d'une amygdalite ou d'une pharyngite chroniques au cours d'une exacerbation, la température peut rester dans la plage normale.

Diagnostics

Pour que le traitement de l'inconfort et de la douleur lors de la déglutition soit efficace, il est important de déterminer avec précision la cause de leur apparition. Si vous avez mal à la gorge, contactez votre médecin traitant ou votre oto-rhino-laryngologiste.

Attention! Il est préférable de consulter un médecin avant de commencer tout traitement, car avec les médicaments, vous pouvez supprimer l'activité de l'agent pathogène, ce qui conduira à la formulation d'un diagnostic erroné et compliquera l'évolution de la maladie.

Le patient doit inspecter le pharynx - normalement, il doit être de couleur rose pâle, les ganglions lymphatiques du cou ne sont pas élargis et ne présentent aucune douleur à la palpation. Pour déterminer l'agent causal du processus infectieux, un frottis est prélevé sur le pharynx et le pharynx et il est semé sur un milieu nutritif. Ainsi, les staphylocoques, les streptocoques et le bacille de la diphtérie sont détectés. Bakposev permet non seulement de déterminer avec une grande précision l'agent causal de l'infection, mais également de sélectionner un traitement efficace.

Traitement des maux de gorge

Selon la cause de la douleur dans la gorge, des médicaments antiviraux ou antibactériens sont prescrits au patient.

La pharyngite, l'amygdalite, le mal de gorge herpétique, l'adénoïdite et la laryngite sont dans la plupart des cas causés par une infection virale. Le traitement repose donc sur des médicaments antiviraux:

Des maladies telles que les maux de gorge et les abcès pharyngiens ont une origine bactérienne. Les antibiotiques sont donc la base du traitement. Quel type de médicament pour nommer un patient souffrant de maux de gorge décide le médecin traitant, sur la base des résultats de bakposeva et des tests. En règle générale, les antibiotiques à large spectre de l’aminopénicilline, de la céphalosporine ou des macrolides sont utilisés. Rappelez-vous que l’automédication avec des antibiotiques est inacceptable et pas toujours nécessaire - avec la douleur dans la gorge d’origine virale, la prise non autorisée d’un agent antibactérien ne peut que nuire et contribuer à la progression du processus pathologique.

Pastilles

Les pilules absorbables pour la gorge aident à soulager rapidement l’inconfort de la déglutition, réduisent l’enflure et l’hyperémie des tissus, réduisent la concentration de bactéries au centre de l’inflammation. La composition de nombreux médicaments comprend des substances antiseptiques et anesthésiques, en raison desquelles il existe un effet thérapeutique. Les médicaments couramment utilisés pour le traitement symptomatique et adjuvant du mal de gorge sont les suivants:

  • Lizobact;
  • Grammeadin;
  • Strepsils;
  • Septolète;
  • Neoangin;
  • Septefril;
  • Streptocide.

Pour obtenir un effet maximal, le comprimé doit être conservé dans la bouche jusqu’à dissolution complète. Ne mangez pas et ne buvez pas pendant 1 heure. Un jour pour un adulte peut dissoudre jusqu'à 6 comprimés, il est conseillé de le faire à intervalles réguliers.

Aérosols et sprays pour la gorge

Les aérosols et les sprays dans la gorge s’adaptent parfaitement au processus inflammatoire simple, réduisent le gonflement des tissus, réduisent la concentration de bactéries et de virus dans le foyer pathologique. Cette forme de médicament agit également pour le traitement de la laryngite et de la trachéite dans le cadre d’une thérapie complexe. Les médicaments efficaces pour le traitement des maux de gorge sous forme d’aérosols sont les suivants:

  • Inhalipt - Streptocid et des émollients sont inclus dans la composition, qui réduisent la transpiration dans la gorge et suppriment les attaques de toux sèche;
  • Givalex - un médicament qui comprend un antiseptique puissant efficace contre la microflore à Gram positif et négatif;
  • Hexorale;
  • Oracept;
  • Tantum Verde;
  • Octenisept;
  • Kameton;
  • Proposition;
  • Spray Lugol

Certains médicaments sous forme de spray contiennent des composants antibactériens qui aident à éliminer rapidement et efficacement la douleur dans la gorge en supprimant l’activité de la flore bactérienne - le reste est complété par le système immunitaire, luttant contre les infections. Au début du développement du processus pathologique dans le pharynx, ces médicaments peuvent être utilisés en tant que médicaments indépendants.

Séparément, il faut dire à propos de l'antibiotique pour la gorge sous la forme d'un aérosol - Bioparox. Il s’agit d’une combinaison de médicaments à usage topique à base d’antibiotiques, d’anesthésiques et d’émollients. Un avantage considérable de l'utilisation de Bioparox est que le médicament agit uniquement au niveau local, sans pénétrer dans la circulation systémique, et peut donc être utilisé par les femmes enceintes et les mères allaitantes (en consultation avec le médecin).

Mal de gorge et mal à avaler: traitement à domicile

En plus des médicaments, des comprimés et des vaporisateurs ci-dessus, il existe un certain nombre de procédures auxiliaires qui aident à réduire les maux de gorge.

Bain de bouche

Avec l'apparition de chatouillements désagréables et de douleurs lors de la déglutition, vous pouvez arrêter le développement du processus inflammatoire dans la gorge en rinçant. Vous pouvez nettoyer vos préparations pharmaceutiques ou préparer une solution de rinçage à la maison.

Solutions pharmaceutiques pour le rinçage

Les préparations pharmaceutiques efficaces sous forme de solutions de gargarisme sont:

  • La furaciline;
  • Chlorhexidine;
  • Le miramistin;
  • Rotokan;
  • Chlorophyllipt;
  • Geksoral sous la forme d'une solution.

Il est recommandé de se gargariser 6 à 8 fois par jour pendant quelques minutes. Après la procédure, il n'est pas souhaitable de manger et de boire pendant une heure afin de ne pas neutraliser l'effet du médicament.

Gargarisme maison

Aux premiers signes d'inflammation pharyngée, il n'est pas nécessaire d'aller à la pharmacie pour acheter les médicaments annoncés - dans chaque maison, il existe des ingrédients pour préparer une solution efficace pour le gargarisme. La base de cette solution est de l’eau bouillante réfrigérée et du bicarbonate de soude (une cuillerée à thé avec une lame de bicarbonate de soude est ajoutée à un verre d’eau).

La solution de soude pour le rinçage élimine les résidus de bactéries pathogènes, soulage le gonflement des tissus et assèche les muqueuses. Si vous ajoutez un quart de cuillerée à thé de sel ou de sel de mer à une solution de soude prête à l'emploi, les muqueuses, au contraire, vont s'humidifier pendant le rinçage, ce qui contribue à une meilleure toux des expectorations visqueuses du larynx et des voies respiratoires.

Lorsque 1 à 2 gouttes d'iode sont ajoutées à une solution sodée saline, l'efficacité du «médicament» et de l'effet antibactérien augmente. Une telle solution peut être utilisée même dans le traitement de l'amygdalite purulente ou de la pharyngite bactérienne avancée.

Les décoctions à base de plantes pour le rinçage ont des propriétés anti-inflammatoires naturelles et peuvent efficacement faire face aux premiers signes d'un processus pathologique. Les plantes suivantes sont couramment utilisées pour traiter un patient souffrant de mal de gorge:

  • La camomille - un antiseptique naturel avec un effet anti-inflammatoire prononcé, élimine bien les bouchons purulents des lacunes des amygdales, aide à éliminer le gonflement des tissus;
  • sauge - soulage l'hyperhémie et l'enflure des tissus de la gorge, détruit les virus et réduit la concentration de bactéries pathogènes dans le foyer de l'inflammation;
  • écorce de chêne - possède des propriétés astringentes, sèches et régénérantes, favorise la cicatrisation des fissures microscopiques et élimine le gonflement des tissus.

Les décoctions à base de plantes pour se gargariser doivent être utilisées légèrement tièdes, vous devez préparer un nouveau lot chaque jour.

Miel pour maux de gorge

Le miel et les autres produits de l'abeille contiennent un très grand nombre d'oligo-éléments, d'acides aminés, de substances biologiquement actives et de vitamines. Le miel a une action naturelle immunomodulatrice, anti-inflammatoire et antimicrobienne. Avec l'apparition de douleur et de chatouillement dans la gorge, il est recommandé de dissoudre lentement une cuillère à café de miel dans la bouche (de préférence de l'herbe de mai, puisque c'est lui qui est le favori dans le contenu des substances utiles). Il est permis d'intensifier les chatouilles en avalant et l'envie de tousser en dissolvant le miel. Après quelques jours d'un "traitement" aussi délicieux, beaucoup de gens oublient le mal de gorge.

Mode de consommation

La réduction de la douleur lors de la déglutition et des autres signes du rhume peut aider à boire abondamment par alcalin. En cas de démangeaisons dans la gorge, réchauffez le lait avec du miel, du thé au tilleul, de la framboise et du thé d'églantier.

Il est préférable de refuser le thé au citron pendant la phase aiguë du mal de gorge, car l'acide citrique irrite davantage les membranes muqueuses enflammées, augmentant ainsi la douleur et l'inconfort.

Maux de gorge: laryngite, amygdalite, pharyngite et 6 autres raisons

Maux de gorge: symptômes et traitement. Lorsque vous pouvez manger de la glace et ne pas dissoudre les bonbons

Pendant la saison froide, beaucoup d'entre nous sont plus susceptibles d'être dérangés par un mal de gorge. Les experts conseillent d’abord de déterminer la cause de la maladie. Les infections bactériennes, les infections virales et l'irritation peuvent être les auteurs d'un mal de gorge. Mais seule une infection bactérienne est recommandée pour traiter avec des antibiotiques. Le docteur Sergey Agapkin donne des conseils sur la manière d’agir dans différentes situations.

Bien sûr, il faut rarement appeler une ambulance pour avoir mal à la gorge, mais il existe des exceptions:

  • Votre gorge est si douloureuse que vous ne pouvez pas avaler votre salive qui coule de votre bouche.
  • L'œdème de la gorge est si prononcé qu'il vous est difficile de respirer ou lorsque vous entendez des bruits de respiration qui ressemblent à du grincement ou du sifflement.

Un simple passage chez le médecin suffit si:

  • maux de gorge dure 48 heures sans symptômes de rhume ou de grippe;
  • maux de gorge accompagnés d'une forte augmentation de la température;
  • dans le fond de la gorge sont visibles des bouchons ou du pus (peu importe si vos amygdales sont enlevées ou non);
  • les ganglions lymphatiques cervicaux sont élargis ou la mâchoire bouge douloureusement;
  • les ganglions lymphatiques sont dilatés non seulement dans le cou, mais également aux aisselles ou à l'aine (il peut s'agir d'une mononucléose);
  • laryngite ou enrouement sans raison apparente;
  • changement de voix durant plus de 2 semaines.

En guise d’aide personnelle, nous recommandons les mesures suivantes:

  • Si possible, contrôlez votre respiration et respirez par le nez. Au nez, l'air est réchauffé et humidifié, ce qui protège la gorge et les cordes vocales. La gorge peut faire mal lorsque le nez est bouché et que vous devez respirer par la bouche. Guérir votre nez et votre gorge va miraculeusement passer par lui-même.
  • Après la maladie, changez votre brosse à dents, car il pourrait y avoir une infection.
  • Quand un mal de gorge, les pastilles ne font qu'aggraver la situation: il faut en avaler davantage.
  • Les médicaments antidouleur facilitent les choses, mais ils ne guérissent pas!
  • Avec la laryngite, les murmures peuvent causer plus d'irritation des cordes vocales que la parole normale. Essayez de parler moins pour laisser reposer vos cordes vocales, mais si vous avez besoin de dire quelque chose, parlez normalement.
  • Ne crie pas. Si vous devez parler à un public, prenez un microphone et parlez d’une voix ordinaire afin de ne pas fatiguer vos cordes vocales.
  • Buvez plus de liquides.
  • Curieusement, vous pouvez manger des fruits ou de la crème glacée et autres délices froids. Un rhume va réduire l'enflure et l'inflammation et soulager la douleur. Ils aident également à éviter la déshydratation.
  • Se gargariser avec de l'eau salée tiède (1 c. À thé de sel pour 220 ml d'eau). Mais ne pas avaler l’eau - se gargariser et cracher.
  • Humidifiez l'air de la pièce (pour que l'humidité soit au moins de 60%), surtout en hiver lorsque le chauffage est en marche.
  • Ne pas fumer et éviter les substances irritantes.

Infections bactériennes

Les infections bactériennes provoquent des maux de gorge dans moins de la moitié des cas. Pour diagnostiquer, prenez un écouvillon de la gorge et effectuez l'ensemencement sur la flore bactérienne et sa sensibilité aux antibiotiques. À la base, le mal de gorge est le résultat d’un processus inflammatoire. Il peut être localisé dans les amygdales pharyngiennes - il s'agit d'une amygdalite ou d'une pharyngite sur la muqueuse pharyngée. L'amygdalite (inflammation des amygdales, dont la cause peut être à la fois bactérienne et virale) chez la population s'appelle "angine de poitrine".

Symptômes:

  • le mal de gorge se développe rapidement;
  • l'état général se dégrade;
  • forte fièvre

Autres symptômes: peu de symptômes, ganglions lymphatiques sous-maxillaires et cervicaux souvent dilatés. Peut-être que d'autres membres de la famille tombent également malades.

Comment traiter un mal de gorge?

  • Consulter un médecin et prendre les antibiotiques prescrits. De plus, il est nécessaire de compléter le cycle complet, même si les symptômes disparaissent.
  • Se gargariser régulièrement. Les scientifiques ont établi que c’est le fait du nettoyage mécanique qui est décisif pour vaincre l’infection. Utilisez n'importe quelle solution pour vous gargariser en quantité raisonnable - 100 ml suffisent (1 c. À thé. Sel pour 200 ml d'eau; 1 c. À thé. Soda pour 200 ml d'eau; 1 c. À thé de teinture de camomille et / ou de calendula pour 100 ml d'eau; préparations pharmaceutiques - "Tantum Verde", "Octenisent", etc.).
  • Comprimés pour sucer ("Lizobact", "Hexalysis", etc.).
  • Sprays à action antiseptique ("Hexoral", "Tantum Verde", "Ingalipt"). En cas de douleur intense, un spray anesthésique peut être utilisé (par exemple, Strepsils Plus).
  • Buvez beaucoup d'eau.
  • En cas de forte fièvre et de maux de gorge, les anti-inflammatoires non stéroïdiens pour les médicaments sans ordonnance (paracétamol, ibuprofène, etc.) sont autorisés.

Infections virales

Le mal de gorge survient souvent avec une infection virale respiratoire aiguë. Par exemple, dans l'infection à adénovirus, une pharyngite sévère et une augmentation des ganglions lymphatiques cervicaux peuvent être observées. Dans le même temps, la douleur peut être aussi forte qu’une infection bactérienne. Chez l'adulte, la mononucléose peut être douloureuse à la gorge et à un tel point qu'il est difficile à avaler. Dans le même temps, les patients ne peuvent souvent pas boire et développent une déshydratation. Cependant, l'intensité de la douleur ne signifie pas le besoin d'antibiotiques. Si le mal de gorge est causé par un virus, le traitement doit être antiviral.

Symptômes:

  • détérioration de l'état général;
  • les maux de gorge se développent progressivement;
  • douleur dans tout le corps et la tête;
  • fatigue, fatigue.

Autres symptômes: une légère fièvre (ou l'absence de fièvre), souvent un nez qui coule (écoulement nasal muqueux et abondant), d'autres membres de la famille tombent également malades.

Que faire:

  • Consulter un médecin et prendre les médicaments antiviraux prescrits par lui.
  • Les mesures restantes sont les mêmes que pour les infections bactériennes.

Irritation du pharynx

La cause du mal de gorge est souvent une réaction allergique ou une exposition à la fumée de tabac, à un air pollué ou trop sec.

Symptômes:

  • douleur et mal de gorge;
  • l'état général ne change pas, la température ne monte pas.

Autres symptômes: si vous avez des allergies, le mal de gorge est accompagné de démangeaisons, de larmoiement, de larmoiement et d’écoulement nasal. Habituellement, le patient note que la douleur dans la gorge a été précédée par une exposition à un allergène ou à un irritant. Parfois, il y a une toux sèche.

Que faire:

  • Éliminer l'irritant ou l'allergène.
  • Rincer avec un brouillard salin ou rincer la gorge avec une solution saline (1 c. À thé de sel de mer par 220 ml d’eau tiède).
  • Humidifiez l'air dans la pièce (jusqu'à 60% d'humidité).

Laryngite

Vous toussez, aboyez-vous comme un chien de jardin? Quand tu veux dire quelque chose, tu as seulement une respiration sifflante? C'est une laryngite - une inflammation du larynx, transmettant les cordes vocales. La maladie peut survenir pour diverses raisons. Parmi celles-ci, les infections virales ou les efforts excessifs les plus fréquents, par exemple un cri fort lors d'un événement sportif ou une conversation bruyante dans un lieu bruyant.

Chez les enfants, la laryngite est particulièrement dangereuse. Ils ont un larynx étroit et long. En raison de la forte réactivité des voies respiratoires et des réactions allergiques fréquentes, il peut se produire une crise d'asphyxie aiguë (anciennement appelée "croup"). Par conséquent, ne vous engagez pas dans l'auto-traitement de la laryngite chez les enfants, contactez immédiatement votre pédiatre!

Symptômes:

  • enrouement;
  • infection virale - détérioration de l'état général et fatigue;
  • inconfort psychologique dû à l'incapacité de parler normalement.

Que faire:

  • Laissez les cordes vocales un peu de repos. Ne parlez que si nécessaire.
  • Ne fumez pas et ne restez pas près de fumeurs.
  • Buvez plus de liquides.
  • Respirez sur la vapeur: penchez-vous sur une casserole d'eau chaude ou fermez-la dans la salle de bain, ouvrez l'eau chaude et assoyez-vous sur une chaise en respirant de l'air chaud et humide. Attention: ne pas exagérer avec la température pour l'inhalation. La vapeur doit être chaude et humide, mais pas brûlante!
  • Traiter une infection virale.

Accepter correctement les fonds provenant du mal de gorge

Malheureusement, il n'y a pas de remède magique pour guérir votre gorge. Si le médecin vous jette un anesthésique local puissant dans la gorge, vous ne pourrez ni manger ni boire, car vous ne sentirez rien et vous pourrez vous étouffer.

Anesthésiques locaux. Le plus souvent, les médicaments pour le mal de gorge comprennent:

Ces ingrédients provoquent des engourdissements dans la gorge et réduisent la sensibilité à la douleur. Mais ils ne suppriment pas toute sensibilité, vous allez donc sentir la gorge.

Menthol. Le menthol est souvent présent dans les pastilles pour le mal de gorge, car il refroidit et adoucit la gorge, soulageant ainsi la douleur. Mais cela n'a pas d'effet curatif.

Sprays antibactériens et antiseptiques. Ils contiennent des composants qui empêchent la reproduction des agents infectieux et / ou les endommagent. Il est important de savoir qu'il est préférable d'utiliser des produits à un seul composant, car une réaction allergique est possible. L'utilisation de préparations composées augmente le risque de complications.

Comprimés pour sucer. Il y a plusieurs groupes:

  • Les enzymes qui endommagent les bactéries et les virus ("Lizobact", "Hexalysis", etc.) sont nécessairement inclus dans le traitement complexe.
  • Contenant des anti-inflammatoires non stéroïdiens (Strepfen, etc.) - médicaments auxiliaires pour le mal de gorge grave.
  • Contenant des lysats ("fragments") des agents pathogènes responsables de la pharyngite et de l’amygdalite ("Imudon") le plus souvent. Face à eux, le corps active l'immunité locale. Utilisé pour les formes moroses et chroniques de la maladie.
  • Contenant divers ingrédients végétaux. Ils améliorent la circulation sanguine et la formation de mucus, ce qui atténue légèrement les symptômes.

Il est également important de se rappeler que quand un mal de gorge est douloureux, il devient difficile à avaler et peut entraîner une déshydratation. Si vous faites de la fièvre, le risque de déshydratation augmente. Gardez cela à l'esprit et buvez plus de liquides.