Une boule dans la gorge (difficile à avaler, dysphagie)

Un sentiment étrange, comme si quelque chose remue la gorge - un symptôme assez commun de nombreuses maladies. Une caractéristique concomitante est l'absence de douleur.

La condition apparaît de manière inattendue et peut également disparaître sans laisser de trace. Cependant, les choses ne sont pas toujours aussi bonnes.

La situation banale, lorsque le léger inconfort évolue en pathologie grave, peut nécessiter la prise de mesures drastiques pour éliminer la maladie, que le patient ne soupçonnait même pas.

L'identification des facteurs provoquant un sentiment négatif que quelque chose dans la gorge semble empêcher la déglutition, mais cela ne fait pas de mal, devient une priorité absolue. Il est presque impossible d'y faire face soi-même. Une visite chez le médecin est la seule décision correcte. Cela évitera le développement de complications graves, pouvant parfois devenir une étape de conséquences irréversibles.

Bref sur le problème

Afin de déterminer les facteurs qui provoquent des symptômes négatifs, il est nécessaire de consulter un thérapeute ou un oto-rhino-laryngologiste.

Le sentiment que quelque chose bloque la gorge ne peut pas être classé comme une maladie indépendante. Ceci est un symptôme commun du développement de nombreux processus pathologiques.

Identifier la cause de l'inconfort avec des manifestations concomitantes - une température élevée, une rougeur ou un gonflement des amygdales n'est pas difficile. C'est probablement une amygdalite. Cependant, la présence dans le coma du larynx dans la gorge sans la présence du processus inflammatoire est plus difficile à diagnostiquer.

À cette fin, après avoir écouté les plaintes du patient et examiné sa gorge à l'aide d'un endoscope ou d'un laryngoscope, le médecin recommande de subir une série de tests de laboratoire et d'instruments. Parmi eux:

  • numération globulaire complète;
  • Échographie;
  • radiographie du nasopharynx;
  • TDM ou IRM;
  • pharyngoscopie;
  • laryngoscopie.

Dans certains cas, il est nécessaire de consulter des spécialistes tels qu'un endocrinologue, un neuropathologiste, un gastro-entérologue et, dans de rares cas, un psychiatre et même un oncologue.

Ce qui se plaint habituellement

La sensation de la présence de quelque chose d'autre dans la gorge s'accompagne d'un complexe de symptômes divers.

Leur présence s'explique par le fait que la manifestation négative résulte de nombreux processus pathologiques. C'est:

  • ostéochondrose cervicale;
  • atteinte des fibres nerveuses dans la colonne cervicale;
  • vasospasme;
  • dysfonctionnement respiratoire;
  • maladies du tractus gastro-intestinal et de la glande thyroïde.

La perception des manifestations dans la gorge qui se produisent dans le contexte de ces conditions est très diverse.

Les patients, décrivant leurs sentiments, notent les manifestations suivantes:

  • en raison de la présence d'une boule dans la gorge, je veux tousser;
  • quelque chose collé aux parois du pharynx et chatouille désagréablement;
  • démangeaisons et grattements constants, provoquant la toux;
  • Parfois, les difficultés à avaler sont accompagnées d'attaques d'étouffement;
  • difficile à avaler, à cause de l'impression que quelqu'un est coincé dans la gorge;
  • difficile à respirer ou à expirer;
  • il est impossible d'avaler des aliments solides, et même parfois liquides.

La présence de tels signes pendant 6 à 7 jours avec un inconfort croissant doit être considérée comme une indication d'un examen approfondi afin d'identifier les causes des manifestations négatives.

Une description détaillée de la gêne dans la gorge facilite grandement le diagnostic. Par conséquent, les plus petits détails doivent faire l'objet d'une discussion franche avec le médecin. Toute bagatelle - une astuce pour le médecin, indiquant la direction dans laquelle vous devez rechercher la cause première de l'état pathologique.

Même le moment où les symptômes et la durée des sensations apparaissent est important.

Les symptômes décrits indiquent la probabilité de nombreuses maladies, il ne faut donc pas l'ignorer.

Qu'est-ce qui peut interférer avec la gorge en avalant?

Les facteurs provoquant la présence apparente d'un coma dans la gorge du côté gauche et la compression simultanée de toute la gorge sont si nombreux qu'aucun thérapeute ne s'engage à indiquer la cause du problème sans les mesures de diagnostic décrites ci-dessus.

À la pointe de la pathologie du système respiratoire. Il s'agit d'une inflammation des amygdales, d'une affection après un mal de gorge, des effets de la pharyngite, de la laryngite et de la diphtérie. Cependant, toutes ces pathologies sont accompagnées de fièvre et de douleurs. La sévérité des symptômes offre la possibilité d’une différenciation rapide de ces maladies. Un traitement adéquat permet d’éliminer les symptômes de la maladie grâce à l’utilisation d’antibiotiques, de la décoction et des inhalations.

Quand il a mal à la gorge et comme si quelque chose l'empêchait d'avaler sans douleur, le médecin cherchait la cause première.

Le gonflement de la gorge est loin d'être l'unique raison de se sentir comme s'il y avait un objet étranger dans celui-ci qui interfère, ne lui permet pas d'avaler la salive. Une condition similaire résulte d'une brûlure, d'une blessure ou d'une infection. La survenue d'un œdème dû à l'utilisation de médicaments provoquant une réaction allergique n'est pas exclue.

Le syndrome de douleur allergique est absent, mais la sensation de présence d'un objet étranger qui empêche la salive d'avaler et provoque des chatouillements, une compression et une morve, est renforcée si des mesures ne sont pas prises pour soulager les manifestations allergiques.

Il est important de savoir que le gonflement du nasopharynx est un signe grave nécessitant l'identification immédiate de la principale cause de son développement et l'élimination urgente des poches. Un retard dans une telle situation peut avoir des conséquences irréversibles qui menacent la vie du patient.

Maladie de la thyroïde

L’impression, comme si quelque chose remue la gorge en avalant, se produit très souvent dans le contexte des troubles de la fonction thyroïdienne. De tels changements, provoquant une compression des parois de la gorge, sont détectés par ultrasons.

L’élément déclencheur du développement de troubles de l’état normal de la glande thyroïde est le manque d’iode dans le corps ou la surproduction par le corps d’hormones thyroïdiennes.

La reconstitution de la carence en iode est réalisée en prenant des préparations spéciales. Cela empêchera la progression de la pathologie et les sensations négatives disparaîtront.

Tumeur

La formation de formations tumorales d'étiologies variées s'accompagne également d'une sensation de pincement dans la gorge. Ceux-ci peuvent être des phoques bénins ou malins.

Leur apparition est provoquée par des blessures, l'exposition à des substances toxiques, un séjour prolongé dans une pièce poussiéreuse ou polluée. La probabilité d'un effet négatif de la nicotine ou d'une activité associée à la tension constante des cordes vocales n'est pas exclue.

La formation de tumeurs dans la gorge peut être indiquée par des signes tels que l'enrouement et l'enrouement de la voix, la présence dans les expectorations de flocons de sang, la difficulté à respirer.

Ignorer la situation engendre de graves complications. Considérant qu'un examen opportun et un traitement adéquat peuvent éliminer les causes profondes d'un état pathologique négatif.

Panique et stress

Sentant qu'il a mal à la gorge et comme si quelque chose les empêchait d'avaler la salive, certains patients retardent la visite chez le médecin. Ils se livrent à des pensées sombres sur la probabilité de formations oncologiques. Un tel état d'esprit peut en réalité provoquer de graves maladies psychologiques.

Le stress, la fatigue, les confusions de la vie familiale entraînent souvent des crises psychologiques, qui s'accompagnent également d'un pincement de la gorge, qui ressemble à l'apparence d'un objet étranger qui viole la fonction de déglutition.

Les problèmes quotidiens, la peur augmentent considérablement la sensation de soi d'un coma dans la gorge, ce qui contribue à la prolifération des symptômes et à la panique. La condition est aggravée et des symptômes supplémentaires apparaissent - pouls rapide, vertiges, difficultés respiratoires conduisant à la suffocation.

Une forte agitation est accompagnée de spasmes musculaires, qui freinent la respiration. Un état similaire passe après 30 à 40 minutes. Cependant, tout en maintenant la situation nerveuse peut durer beaucoup plus longtemps.

Ostéochondrose

Les maladies de la colonne vertébrale affectant la colonne cervicale deviennent souvent un facteur de risque de symptômes négatifs dans la gorge.

Le déplacement des disques intervertébraux et les lésions des tissus voisins provoquent une sensation de compression dans le larynx et créent l’effet d’une grosseur dans le pharynx.

Problèmes dans les organes digestifs

Les processus pathologiques résultant de la violation du tube digestif se manifestent souvent avec les symptômes suivants:

  • éructations acides après avoir mangé;
  • douleur épigastrique sourde;
  • brûlures d'estomac et nausée;
  • chatouillement et démangeaisons de la gorge.

Ces manifestations sont observées en raison du rejet du contenu de l'estomac dans l'œsophage.

Maladies cardiaques et vasculaires

Toute anomalie dans l'activité du muscle cardiaque peut manifester un inconfort dans la gorge. Il se manifeste par une sensation de constriction qui rend difficile de respirer de l'air.

Une condition similaire est caractéristique des troubles fonctionnels causés par des extrasystoles et des cardioneuroses. En tant que symptôme caractéristique de la maladie cardiaque, il existe des manifestations douloureuses dans la poitrine.

Autres facteurs

La sensation de constriction et de constriction dans la gorge inquiète dans les situations et conditions suivantes:

  • le patient est susceptible aux manifestations allergiques sur les aliments, les médicaments, la poussière domestique et autres irritants;
  • ecchymoses, blessures à la nuque;
  • le patient est obèse;
  • le corps est affecté par des vers qui peuvent s'installer non seulement dans les organes digestifs.

L'entrée dans les organes respiratoires d'un corps étranger est particulièrement dangereuse pour la vie. Cela empêche non seulement d'avaler, mais peut aussi être fatal.

Comment éliminer le malaise

La tâche première n’est pas d’éliminer les symptômes, mais de traiter la pathologie, qui est la cause fondamentale des manifestations désagréables.

Sur la base des résultats obtenus lors de l’examen diagnostique décrit ci-dessus, le médecin choisira la bonne tactique du traitement, ce qui permettra d’éliminer le problème dans la gorge.

Boursouflure laryngée

Le danger de la maladie réside dans le risque de chevauchement des voies respiratoires et nécessite donc une visite urgente chez le médecin.

L'élimination de l'enflure de la gorge causée par des allergies à divers irritants contribue à la réception des antihistaminiques. Les patients sujets à des réactions allergiques doivent faire l’objet d’un test de dépistage des allergènes actifs, après quoi le médecin choisira le médicament approprié.

Attaques de stress et de panique

En éliminant la cause du stress, vous pouvez facilement vous débarrasser des symptômes les plus graves. Cependant, tous les patients ne sont pas capables de gérer ce problème.

Une visite chez un thérapeute aidera dans cette situation. De plus, les gouttes sédatives d'origine végétale sont prescrites:

Un bon effet apaisant est obtenu avec Corvalol, Barbovala, Valokardina. Des moyens plus efficaces - Adaptol.

Tous les médicaments ne sont pris que sur la recommandation d'un médecin.

Pour soulager les crises d’anxiété et de tachycardie causées par des attaques de panique, le neuropathologiste vous conseillera d’exercer des exercices de respiration et d’expliquer comment procéder.

Pathologie de la glande thyroïde

Pour normaliser l'état du corps, la tactique médicale consiste à combler le déficit en iode et à réguler la production d'hormones.

À cette fin, des médicaments contenant de l'iode sont utilisés. C'est:

La durée du traitement est assez longue, il est 2-3 mois.

L’utilisation d’agents hormonaux est une autre anomalie du fonctionnement de la thyroïde.

Ostéochondrose

Les modifications irréversibles du cartilage et des disques intervertébraux de la colonne cervicale sont difficiles à corriger. Le traitement implique:

  1. De méthodes conservatrices - l'utilisation de chondroprotecteurs. Les plus efficaces sont Hondroksid, Teraflex, Struktum. Le traitement complet comprend des médicaments qui aident à améliorer le flux sanguin. Trental bien éprouvé.
  2. Procédures régulières de gymnastique médicale et de physiothérapie.
  3. Un rôle important est attribué à la nutrition diététique, à l'exclusion des aliments gras, frits, salés et épicés.

Le strict respect des prescriptions du médecin donne dans la plupart des cas de bons résultats en corrigeant l’état de l’ostéochondrose cervicale, ce qui contribue à éliminer le sentiment de pincement dans la gorge.

L'absence de dynamique positive devient une indication pour l'utilisation de la méthode chirurgicale.

Blessures

Pour éliminer les effets d'une blessure due à un corps étranger dans la gorge, la zone lésée est traitée avec des agents antiseptiques. Cela empêche la possibilité d'une inflammation de la membrane muqueuse.

En outre, pour aider à normaliser l'état de la membrane muqueuse, aider la pharmacie se gargariser - Miramistin, Chlorophyllipt, Chlorhexidine.

Bien supprimer l'inconfort après blessure de rinçage, cuit à la maison. Cette décoction de camomille, calendula ou hypericum.

Tumeur

Que faire si la cause d'une interférence dans la gorge est la formation d'une tumeur? Demander de l'aide médicale immédiatement.

Effectuer les mesures de diagnostic nécessaires révélera l'étiologie des tumeurs. S'ils ne sont pas malins, le traitement peut être limité à un cours de traitement.

Dans le cas contraire, le traitement est effectué dans des centres de cancérologie.

Le recours opportun aux soins médicaux est la clé d’un pronostic positif dans le traitement des tumeurs de différentes étiologies.

Pathologie du tube digestif

Pour se débarrasser d'un coma dans la gorge causé par des perturbations de l'activité du tractus gastro-intestinal, il est nécessaire de suivre un traitement sous la surveillance d'un gastro-entérologue. Il est sélectionné en tenant compte des caractéristiques du tableau clinique de chaque patient.

L'utilisation de:

  • médicaments antibactériens - clarithromycine, amoxicilline;
  • analgésiques - No-shpy, Almagelya;
  • médicaments qui neutralisent l’acidité accrue - Hevikson, Maalox.
  • bloquants pour la production d’acide chlorhydrique en excès - oméprazole, lanzoprazole.

Le respect du régime alimentaire joue un rôle important dans l'élimination des problèmes liés aux organes du tube digestif.

Quelle que soit la cause des symptômes négatifs, il faut l'éliminer. Les tentatives d'auto-guérison d'un état pathologique entraînent son aggravation. Par conséquent, il est recommandé d'examiner et d'éradiquer la maladie, qui est à l'origine du symptôme déplaisant et, dans la plupart des cas, grave.

Une fois familiarisés avec les facteurs qui causent des problèmes de gorge et les méthodes pour les éliminer, il ne faut pas se soigner soi-même sans des prescriptions de spécialistes qualifiés. Le matériel d'article n'est pas un guide pour l'action, il est donné uniquement à des fins d'information.

Qu'est-ce qui peut interférer avec la gorge en avalant?

Les maladies infectieuses et inflammatoires des voies respiratoires supérieures sont l’un des principaux facteurs de la sensation de coincement dans la gorge. Cependant, le concept de "malaise dans la gorge" implique un large éventail de conditions pathologiques et est utilisé pour définir le tableau clinique des tumeurs endocriniennes, auto-immunes, cardiovasculaires, bénignes et malignes.

Ce symptôme sera typique des troubles mentaux associés à l'acclimatation, au surmenage émotionnel, au stress, à la dépression. L'hétérogénéité des causes de la sensation d'un corps étranger dans la gorge, de la pression et des brûlures rend difficile la recherche d'un diagnostic. Identifier l'étiologie et le choix du traitement rationnel nécessitera une participation médicale.

Quelles maladies décrivent le sentiment d'un objet étranger et un sentiment de constriction

La riche innervation du tube pharyngé permet de "masquer" les maladies polyétiologiques d'une autre localisation. La douleur, la présence d'une boule dans la gorge peut avoir différentes manifestations: être constant ou paroxystique, s'atténuer ou augmenter.

Selon la base pathogénique, l'état pathologique est accompagné de maux de gorge et de démangeaisons, d'ingestion douloureuse de nourriture, de salive, de respiration sténotique, de dysphonie.

Afin de compléter la visualisation du tableau clinique, la fréquence et l'intensité d'un symptôme déplaisant, le moment de la manifestation, la durée et les symptômes associés non spécifiques et spécifiques sont évalués.

Dans la plupart des cas, la sensation d'ingérence en cas d'ingestion est due à des maladies infectieuses et inflammatoires du nez et de l'oropharynx.

Les plus courantes sont les formes nosologiques suivantes de pathologie respiratoire:

Le processus inflammatoire se déroule en catarrhale, phénomènes allergo-toxiques, signes pharyngoscopiques.

Le tableau clinique des infections respiratoires aiguës est typique et se traduit par une douleur pharyngée, une température corporelle élevée, des vomissements et une migraine. Il y a le sentiment que quelque chose interfère dans la gorge, il y a des difficultés à manger, à avaler la salive.

Amygdales palatines gonflées et enflammées d'épanchement lacunaire ou folliculaire, plaque blanche friable. À la palpation, les ganglions lymphatiques régionaux sont élargis, douloureux.

Pour référence! Les réactions inflammatoires deviennent plus prononcées dans les formes chroniques.

Un malaise dans la gorge, la sensation d'un corps étranger est associé à un dysfonctionnement de la thyroïde, des problèmes gastro-entérologiques, à l'oncologie, à la croissance de tumeurs bénignes, à une maladie cardiaque, à un état réactif.

Formations tumorales

Les formes bénignes (papillomes, fibromes, kystes, angiomes) sont caractérisées par une croissance lente, une absence de métastase, un début asymptomatique. À mesure que les structures tissulaires se développent, le patient ressent un essoufflement, une sensation d'objet étranger dans la gorge, une difficulté à avaler et un désir de tousser.

Un signe typique sera un changement de voix (enrouement, enrouement), avec la localisation du néoplasme dans la projection des cordes vocales, une perte complète de la voix (aphonie) est possible. Les tumeurs bénignes sont sujettes aux affections malignes (dégénérescence maligne).

La progression de l'oncologie est accompagnée des caractéristiques cliniques suivantes:

  • chatouiller, brûler dans la gorge;
  • douleur pharyngée, aggravée par la déglutition;
  • d'une voix enrouée;
  • respiration sténotique;
  • toux paroxystique avec des caillots de sang dans les expectorations.

Les symptômes de la cachexie cancéreuse sont courants (faiblesse, léthargie, fièvre, défécation réduite, pâleur de la peau). Plus tard, le syndrome douloureux augmente, modifie la qualité de vie du patient et perturbe le sommeil et la nutrition. Gonflement visible dans le cou.

Maladies endocriniennes

La sensation d'aspiration d'un objet étranger dans la gorge, les chatouillements et la douleur sont associés à des maladies de la glande thyroïde:

  1. Goitre toxique diffus. L'état pathologique est causé par une augmentation douloureuse de l'organe endocrinien, une augmentation de l'activité hormonale. Il se manifeste cliniquement par une faible fièvre, un essoufflement, une arythmie, une instabilité mentale et des troubles de la vision. Les principales plaintes des patients sont liées aux troubles du rythme respiratoire, à l’hyperthermie, à la sensation d’avaler lorsque vous avalez et à quelque chose qui gêne votre gorge. Du côté du tractus gastro-intestinal inquiété par l'instabilité des selles, la diarrhée, les douleurs abdominales, les nausées.
  2. Goitre nodulaire. La maladie survient avec le développement de nodules volumineux dans la projection de la glande thyroïde. Le processus pathologique s'accompagne de l'apparition d'épaississements asymétriques de la face antérieure du cou. Lorsque les nœuds se développent, ils limitent les organes voisins (œsophage, vaisseaux, trachée), ce qui provoque un enrouement, des crises d'asthme et des difficultés à respirer. Les patients signalent qu'ils ont mal à la gorge et que quelque chose les bloque, il est difficile à avaler, ils craignent une toux sèche et brûlante.
  3. Thyroïdite. L'inflammation de la glande thyroïde à caractère auto-immun se manifeste par une dysphagie, un enrouement et une douleur de la région cervicale. Le syndrome douloureux augmente avec la tête qui tourne, la déglutition, les actes réflexes. La température est basse ou monte au niveau fébrile. Les plaintes additionnelles des patients sont associées à une faiblesse, des tremblements des membres, des troubles du sommeil, des myalgies, une sudation, des maux de tête, des palpitations.

Pour référence! Avec des symptômes graves, thyroïdite fibreuse. En raison de la prolifération des tissus conjonctifs, les structures du cou sont comprimées, ce qui provoque une douleur intense à la surface du cou et se mélange à la mâchoire inférieure, à la langue et aux oreilles.

Les maladies endocriniennes sont prédisposées à une résolution favorable, sous réserve d'un traitement précoce et adéquat. Autrement, causer de graves violations des fonctions vitales avec probabilité de décès.

Pathologie de l'estomac et de l'œsophage

Une maladie qui interfère avec la gorge et que je veux me racler est comparée à des problèmes gastro-entérologiques: gastrite, gastro-oesophagite, hernie. Les maladies les plus courantes sont les brûlures d'estomac, les nausées, la douleur et la difficulté à avaler les aliments, les éructations, l'hypersalivation.

Les changements morphologiques et dystrophiques s'accompagnent de symptômes dyspeptiques: selles molles fréquemment, sensation désagréable d'amertume dans la bouche, grondements non systémiques dans l'abdomen, douleurs intestinales, apathie, dépression.

Dysfonctionnement végétatif

Le plus souvent, les troubles mentaux et du comportement sont associés à des modifications de la circulation sanguine dans les structures tissulaires, à une régulation du tonus vasculaire du système autonome. Parmi les mécanismes étiopathogénétiques du développement des débuts en pathologie:

  • réponse au stress physiologique;
  • stress psycho-émotionnel;
  • névrose;
  • attaques de panique;
  • troubles d'adaptation;
  • troubles anxieux et dépressifs;
  • syndrome post-traumatique.

Les manifestations de la dystonie végétative-vasculaire sont diverses, elles peuvent être constamment présentes ou provoquer des crises convulsives. Un indice indicatif des symptômes physiques est appelé chatouillement et maux de gorge, sensation de grosseur dans les aliments, dysphagie, douleur dans l’espace rétrosternal, spasme de l’œsophage.

Pour référence! Les signes comportementaux dominants seront les difficultés de la pensée claire, le comportement agressif, la peur, la tristesse, l'activité mentale perturbée, le sommeil agité, les hallucinations, l'affaiblissement de la mémoire.

Ostéochondrose cervicale

Modifications dégénératives-dystrophiques dans les segments mobiles de la colonne vertébrale, pincement des vaisseaux sanguins et des fibres nerveuses, le spasme musculaire inhibe l'activité locomotrice.

Les virages serrés et les inclinaisons de la tête sont la cause de malaises et de douleurs. Les patients ont du mal à s'endormir, car il devient nécessaire de garder la tête dans une position forcée.

Le tableau clinique est décrit par une sensation de douleur, une sensation lorsque quelque chose interfère dans la gorge, des vertiges lors de la déglutition. La douleur peut être d'intensité et de durée variables. Dans 80% des cas, il s'agit d'une douleur sourde de nature permanente.

Raisons

La perméabilité et l'état des voies respiratoires supérieures peuvent perturber divers mécanismes associés aux anomalies laryngées, aux changements liés à l'âge et à l'agression des facteurs endogènes et exogènes.

Causes: sensation de brûlure, douleur, constriction dans la gorge, essoufflement, dysphagie peuvent être divisés en deux groupes:

  1. Somatiques: rhumes, néoplasmes, troubles fonctionnels et anatomiques de la glande thyroïde et de l'œsophage, rhumes, neurologie.
  2. Psychogènes: troubles dépressifs et mentaux, névrose, dystonie végétative-vasculaire, névrose, stress psycho-émotionnel.

Divers facteurs agressifs (communautés microbiennes, intoxication chronique, stress émotionnel) prédisposent au développement de maladies infectieuses et inflammatoires des voies respiratoires dans le contexte d’une violation des réactions de protection et d’adaptation, réduisant ainsi la résistance du corps. La perturbation des mécanismes d'adaptation crée des conditions favorables à une attaque microbienne-virale-parasitaire: l'infection surmonte facilement le système des organes de barrière et se reproduit activement dans les cellules humaines.

Le facteur de départ pour le développement de conditions pathologiques du tractus gastro-intestinal est une altération de la motilité du tube digestif, une infection, une malnutrition, le tabagisme, l’obésité et les médicaments.

Les facteurs externes responsables des troubles mentaux sont appelés lésions cranio-cérébrales, alcool, drogues, substances toxiques, microbes, effets émotionnels aigus et stressants sur la psyché. Les sources d'espèces endogènes comprennent les anomalies chromosomiques et les maladies géniques.

Pour référence! Les mauvaises conditions environnementales, l'hérédité accablée, la nutrition déséquilibrée, les mauvaises habitudes provoquent des perturbations des glandes endocrines.

Conclusion

Une sensation de compression dans la gorge sera un symptôme courant de pathologies d'étiologies différentes, allant des infections respiratoires à l'oncologie. La sensation qu'un adulte ou un enfant est gêné par la gorge oblige un oto-rhino-laryngologiste à demander de l'aide médicale. Si le médecin ne détermine pas les violations de leur part, ils feront appel à un spécialiste spécialisé: oncologue, gastro-entérologue, endocrinologue, neurologue.

Que faire si, en avalant, c'est comme si quelque chose interférait avec la gorge?

Est-ce que vous ou vos proches avez le désagréable sentiment que quelque chose vous bloque la gorge? Cette affection est courante et peut être le signe de diverses maladies, allant de l'amygdalite banale «froide» ou chronique aux maladies de la thyroïde et à l'ostéochondrose. Ce symptôme est parfois accompagné de douleur, augmentation de la salive, enrouement, gonflement.

La bonne nouvelle est que les organes du pharynx et du cou sont faciles à examiner. Le thérapeute ou le médecin ORL identifiera sans trop de difficultés les causes des interférences dans la gorge.

Une autre chose est que la raison spécifique peut ne pas être du tout. La sensation de "boule dans la gorge" est une manifestation courante de la névrose. Des patients anxieux et méfiants s’adressent au médecin, s’imaginant qu’ils ont une tumeur, mais ne révèlent rien à l’examen.

Causes de malaise dans la gorge

Si le sentiment d'interférence dans la gorge poursuit une personne pendant une longue période, il est utile de consulter un spécialiste, pour commencer, un thérapeute ou un oto-rhino-laryngologiste.

Regardons maintenant les maladies qui causent cette sensation agaçante.

Le stress

La tension nerveuse constante ou le stress affecte négativement le corps.

Comment le stress affecte-t-il les organes du pharynx?

  • La respiration pendant le stress augmente. Pour cette raison, les cordes vocales se dessèchent, se déplacent vers le bord du larynx, exercent une pression sur celui-ci. Les tissus environnants souffrent.
  • Lorsque la tension nerveuse est avalée, les muscles ne se détendent pas complètement.
  • Avec une réaction prononcée au stress, la personne parle à voix haute, crie. Cela conduit à une augmentation de la charge sur l'appareil vocal.

En conséquence, il y a le sentiment que quelque chose se bloque dans la gorge lors de la déglutition. Avec l'élimination de la tension nerveuse, les symptômes disparaissent généralement d'eux-mêmes. Les sédatifs à base de plantes peuvent être utilisés pour le traitement. Dans de rares cas, les patients ont besoin de l'aide d'un psychologue ou d'un psychothérapeute.

Reflux gastro-oesophagien

Le stress, le surpoids, une alimentation malsaine, la prise de certains médicaments provoquent le développement de la maladie de reflux. Dans cette maladie, le contenu acide de l'estomac est rejeté dans l'œsophage, provoquant des brûlures de la membrane muqueuse. Si cela se produit fréquemment, le tissu muqueux se modifie et des cicatrices se forment sur le site des brûlures. Par conséquent, si vous avez mal à la gorge et si quelque chose à l'intérieur interfère, cela peut être un signe de lésion de l'œsophage.

La maladie de reflux peut progressivement conduire au développement du syndrome de Barrett - une affection précancéreuse de la muqueuse œsophagienne. Les patients atteints de ce syndrome doivent être examinés chaque année par un gastro-entérologue afin d'éliminer une tumeur maligne.

Pour le traitement des médicaments utilisés qui réduisent l'acidité de l'estomac, tels que l'oméprazole, et un régime alimentaire spécial. Un patient avec ce diagnostic ne doit pas manger serré la nuit, il est préférable de dormir sur un lit avec un toit surélevé ou des oreillers sous le dos.

Si vous soupçonnez une maladie de reflux, prenez rendez-vous avec un gastro-entérologue. Pour confirmer le diagnostic, la fibrogastroduodénoscopie, des échographies sont effectuées, des tests sanguins sont effectués, y compris pour l'infection à Helicobacter pylori, cette bactérie étant considérée comme l'une des causes du reflux œsophagien.

L'élargissement de la thyroïde

Le fer sur la nuque produit des hormones vitales. En même temps, cela peut causer un mal de gorge qui ne fait pas mal, mais comme si quelque chose interférait avec cela.

Une hypertrophie de la thyroïde peut pincer la gorge respiratoire, provoquer des sensations désagréables dans la région de la pomme d'Adam, des difficultés à avaler la salive et de la nourriture. La sévérité des sensations dépend de la nature de la maladie. Avec une inflammation de l'organe - thyroïde, la température peut augmenter, lorsque le thermomètre descend rarement en dessous de 37-37,3 degrés.

Un fort élargissement de la glande s'appelle le goitre. Dans cette condition, une partie de l'organe ou la glande entière est enlevée chirurgicalement.

Les maladies de la glande thyroïde sont traitées par un endocrinologue. Lors de l'examen initial, une échographie de l'organe est effectuée, des tests de marqueurs tumoraux et de la concentration des hormones T3, T4, TSH sont effectués.

Processus inflammatoires

Le SRAS ou une infection bactérienne provoque également une sensation de corps étranger de différentes tailles dans la gorge, des démangeaisons et une toux. Ces maladies sont souvent accompagnées d'une forte fièvre.

La sortie du mucus et des expectorations du nez, des bouchons purulents sur les amygdales provoquent une irritation et une sensation de bosse dans la gorge. L'inflammation bactérienne ou virale des amygdales cause le plus de problèmes, elle est aussi appelée amygdalite.

La plus dangereuse de ces conditions est un mal de gorge causé par la bactérie Streptococcus. Avec l'angine de poitrine, il y a une vive douleur dans la gorge, il est impossible de parler normalement, d'avaler de la nourriture, parfois même de l'eau.

Son signe - l'apparition de plaque blanche ou jaune sur les amygdales.

L'amygdalite à streptocoques est une maladie rhumatismale qui détruit les valves du cœur et peut entraîner une insuffisance cardiaque. Par conséquent, lorsqu'un mal de gorge apparaît, il ne faut pas retarder le traitement, mais plutôt consulter un médecin généraliste ou un oto-rhino-laryngologiste.

Ostéochondrose

Une sensation de corps étranger, une difficulté à respirer ou à expirer, une gêne dans la région de Kadyk peuvent être associées à des problèmes neurologiques de la colonne vertébrale.

En même temps, il y a une sensation de corps étranger dans la gorge, comme si les cheveux avaient collé à la luette. Parfois, il y a la soif, la bouche sèche, ne passant pas même avec une consommation abondante.

Ces symptômes peuvent être causés par une atteinte des nerfs qui régulent le fonctionnement des muscles respiratoires, du larynx, de l'œsophage.

Le traitement des problèmes neurologiques est traité par un neuropathologiste. Il est important de commencer immédiatement le traitement de l'ostéochondrose, car la dyspnée va s'intensifier avec le temps, entraînant la suffocation.

Les traitements régénératifs comprennent le massage, l'exercice et les médicaments.

Corps étranger gorge

Bien que cela ne se produise pas si souvent, mais dans la gorge, quelque chose peut rester coincé, par exemple, des arêtes de poisson, des os de fruits, des comprimés. De tels cas sont plus fréquents chez les personnes portant un appareil dentaire, car il leur est plus difficile de mastiquer correctement.

Les signes d'un objet étranger dans la gorge:

  • le développement de sensations douloureuses;
  • désir de tousser constamment;
  • nausée, vomissements, vertiges.

Lorsqu'un petit objet étranger est coincé dans la gorge et ne peut pas endommager les organes internes, il peut être retiré avec de la nourriture grossière, en se lavant à l'eau.

S'il est capable de provoquer une intoxication (une pilule avalée par un enfant, une pile) ou s'il est dangereux (arête de poisson, aiguille), vous devez appeler une ambulance ou contacter un chirurgien de manière ciblée.

Chez les enfants

Chez un enfant, une sensation de nodule dans la gorge, une sensation de chatouillement et du bruit lors de la déglutition n'est pas un symptôme courant, comme chez l'adulte.

Il y a plusieurs raisons à cela:

  • SRAS, infection bactérienne. Lorsque l'œdème muqueux du SRAS se développe. La lumière respiratoire chez les enfants est petite, il y a une douleur, un essoufflement, il est difficile pour eux de prendre une profonde respiration. Traitement - prendre des médicaments antibactériens et antiviraux.
  • Elargissement de la glande thyroïde. Ce trouble ne se trouve pas seulement chez les adultes. Facteur de risque - Carence en iode dans la région de résidence de l’enfant.
  • Blessures à l'œsophage. Les petits enfants tirent presque tout ce qu'ils trouvent dans la bouche. Cela peut être dangereux, car des objets tranchants ou des substances chimiquement actives endommagent la membrane muqueuse, ce qui entraîne un œdème. Les premiers soins consistent à enlever les corps étrangers, à laver la cavité buccale, à boire beaucoup d’eau. Ensuite, vous devez appeler une ambulance.
  • Troubles psychosomatiques causés par des sentiments. Les enfants veulent tousser sans aucune pathologie.

L'enfant n'est pas toujours capable de décrire avec précision ses plaintes. Par conséquent, au moindre soupçon d'apparition de maladies, il est nécessaire de consulter un pédiatre.

Diagnostics

Si une personne se plaint de la difficulté à avaler, il est nécessaire de consulter un oto-rhino-laryngologiste, un médecin généraliste, un endocrinologue et parfois des spécialistes plus étroits tels qu'un cardiologue, un chirurgien.

Pour un diagnostic précis, il est important de définir clairement le type de sentiment qui dérange, quand et comment il est apparu. Si le patient se plaint que quelque chose bloque la gorge, il chatouille, mais il n'y a pas de douleur aiguë, ces signes sont décisifs:

  • la présence d'essoufflement, d'étouffement;
  • désir d'expectoration;
  • inconfort lors du changement de position de la tête;
  • douleur en avalant de la salive, des aliments liquides ou solides;
  • le moment où la grosseur préoccupe le plus - jour, nuit, constamment;
  • sensation d'un objet étranger;
  • touché à droite ou à gauche.

Il faut également envisager des fonctionnalités supplémentaires:

  • sensation de chatouillement;
  • peur d'étouffer, étouffer;
  • brûlures d'estomac, nausée;
  • sensation de mouvement dans le larynx.

Pour le diagnostic final, plusieurs types d’examens sont utilisés. Tout d'abord, un examen du cou et de la gorge est effectué par un thérapeute, ORL ou endocrinologue.

  1. Échographie des organes du cou et de la glande thyroïde.
  2. Tests cliniques et biochimiques du sang et de l'urine.
  3. Radiographie des sinus paranasaux, de la colonne cervicale. Ils sont complétés par la tomographie.
  4. Fibrogastroscopie, bronchoscopie.

Parfois, il est nécessaire d'obtenir l'avis de spécialistes connexes - un gastroentérologue, un pneumologue, un oncologue, un neuropathologiste, avec l'accord préalable d'un psychiatre.

Méthodes de traitement

Le schéma thérapeutique dépend de la raison de l'apparition d'un coma dans la gorge. Par conséquent, sa sélection est effectuée après le diagnostic.

Avec surmenage nerveux

Les troubles nerveux sont les principaux responsables de l'apparition de plaintes au sujet de la gorge. Dans le même temps, les patients décrivent des symptômes complètement différents, ce qui confond le médecin avec le bon chemin.

Les manifestations d'un trouble nerveux peuvent être:

  • Douleur abdominale, mal de tête.
  • Bouche sèche.
  • Faiblesse, apathie.

La tâche principale du médecin consiste à identifier la cause du stress. Le meilleur de tous, un psychothérapeute va y faire face, qui établira non seulement les facteurs qui ont provoqué la tension nerveuse, mais effectuera également le traitement. Souvent, ces personnes n'ont même pas besoin de prendre de médicaments.

Parfois, les sédatifs sont prescrits pour le stress. Préparations à base de plantes bien éprouvées à base de valériane et d'aubépine. Parmi les remèdes multi-composants efficaces Corvalol, Barboval, Adaptol. Vous n’avez pas besoin de les prendre de manière incontrôlable, car ces médicaments ont des effets secondaires.

Lorsque des attaques de panique, appliquez des exercices de respiration spéciaux. Ils permettent d'éliminer l'anxiété, les palpitations cardiaques. La formation à ces techniques est assurée par un neurologue.

Maladies de la glande thyroïde

Les pathologies du système hormonal nécessitent une surveillance médicale constante, plusieurs tests et une échographie. Les causes du développement de maladies de la glande thyroïde sont nombreuses et il est donc difficile de les prévenir. Le plus commun est la carence en iode.

Lorsque le manque de cet oligo-élément est comblé, le tableau clinique de la maladie disparaît rapidement, à moins que le stade avancé ne se soit développé.

En cas de déséquilibre hormonal chronique, un traitement de substitution à vie est prescrit. Avec un léger changement, des préparations à base de plantes ou des additifs biologiques, tels que Endonorm, sont parfois prescrits.

Ostéochondrose cervicale

Cette condition est difficile à guérir, car elle est due à une perte d'élasticité des disques intervertébraux. Restaurer leur élasticité ne fonctionnera pas. Après une longue phase d'ostéochondrose, un examen radiographique ou tomographique révèle des protrusions des disques vertébraux, une hernie et un déplacement des os.

Le traitement chirurgical de ce trouble est prescrit très rarement. Ayez généralement recours à des méthodes conservatrices - massage, gymnastique, prise de chondroprotecteurs (Don, Hondroksid) et d’anti-inflammatoires non stéroïdiens. Également nommé agents qui améliorent la circulation sanguine - Pentoxifylline, Mildronate. En cas de trouble grave du système nerveux, de l'acide alphalipoïque est ajouté au traitement - Berlition, Espa-lipon, Thiogamma.

Lors du traitement de la colonne vertébrale, il est important de suivre un régime et un régime quotidien. Des aliments riches en gélatine sont ajoutés au menu - gelée, gelée. Parmi les plats de viande préfèrent les variétés faibles en gras. Il est également nécessaire de manger des légumes, du fromage cottage, du fromage, du poisson. Exclure le sel, les glucides rapides, fumés.

Corps étranger dans la gorge

Si un corps étranger reste coincé dans la gorge, consultez un otolaryngologue. Il va supprimer les interférences, tenir un traitement anti-inflammatoire et antiseptique. Mais si le corps étranger est coincé dans des tissus mous ou œdémateux, vous devrez vous inscrire auprès d'un chirurgien.

À la maison, après une visite chez le médecin ou une sortie de l'hôpital, il faudra un certain temps pour se gargariser avec des agents antimicrobiens - Miramistin, Chlorophyllipt. Ils utilisent également des recettes folkloriques - décoction de camomille, écorce de chêne.

Tumeur

Toutes les tumeurs du pharynx et de l'œsophage ne sont pas malignes. Mais avec l'apparition de phoques dans la gorge, la douleur, les oreilles, l'enrouement incompréhensible, le sang dans la salive, vous devez contacter l'otolaryngologue ou le thérapeute.

Lorsqu'une tumeur est détectée, le médecin prélève une partie de son tissu avec une aiguille spéciale pour déterminer si elle est maligne ou non.

Si une tumeur maligne est découverte lors de l'examen, l'oncologue effectuera le traitement. Selon le type de néoplasme, les médecins peuvent appliquer une chimiothérapie, une thérapie au laser, une radiothérapie, une ablation chirurgicale de la tumeur.

Tous les patients sont transférés à un régime alimentaire spécial, on leur prescrit des sédatifs, si nécessaire, un soutien psychologique.

Pathologie des organes digestifs

Les maladies du tractus gastro-intestinal s'accompagnent non seulement d'une sensation de "boule dans la gorge", mais également d'autres manifestations cliniques - sensation de brûlure au centre de l'abdomen, éructations, diarrhée dans la colite, gastro-entérite, perte d'appétit.

La bactérie Helicobacter pylori est une cause fréquente de ces problèmes. Des antibiotiques sont prescrits - Amoxil, dérivés de la clarithromycine.

La thérapie comprend également des médicaments enveloppants - Vysnol, ainsi que la réduction de l'acidité - Oméprazole, ranitidine. Les outils auxiliaires sont Almagel, No-shpa. Une grande importance est donnée à l'alimentation.

Pathologies des organes ORL

Les inflammations du nasopharynx - la laryngite, la trachéite, la pharyngite sont souvent accompagnées de membranes muqueuses douloureuses et enflées, ainsi que de douleur en avalant.

Pour éliminer ces phénomènes désagréables et prévenir le développement de maladies plus graves, les médecins recommandent le rinçage, l'inhalation, la prise de comprimés antiseptiques et la réalisation de procédures de physiothérapie. Les herbes médicinales ont une grande efficacité - camomille, calendula.

Si l'inflammation est causée par des allergies, les médecins utilisent des antihistaminiques tels qu'Aleron, Erius, Cetirizine. Lors de la fixation d’une infection bactérienne, des antibiotiques sont prescrits - pénicillines (Augmentin), céphalosporines (Ceftriaxone), macrolides (Azithromycine).

Recommandations générales pour la prévention des maux de gorge

Il est plus facile de prévenir une maladie que de la traiter, de dépenser votre temps, vos nerfs et vos finances.

La sensation de "boule dans la gorge", la sensation de constriction, de chatouillement, d'interférence avec la déglutition, le gonflement du cou indiquent un grand nombre de maladies diverses. Par conséquent, les mesures de prévention diffèrent également les unes des autres.

Quel est le moyen le plus simple d'éviter l'inconfort de la gorge?

  1. Observé par le thérapeute au lieu de résidence, subir des examens médicaux réguliers, un examen clinique.
  2. Guérir ou enlever les dents carieuses - foyers d'infection dans le nasopharynx
  3. Traiter l'amygdalite chronique.
  4. Effectuer régulièrement un nettoyage humide à la maison.
  5. Ne tendez pas vos cordes vocales, essayez de parler plus bas.
  6. Refusez des produits qui provoquent des réactions allergiques (cacahuètes) et augmentez l'acidité de l'estomac (café, limonade).
  7. Limitez votre consommation d'alcool.
  8. Débarrassez-vous de fumer.

Et rappelez-vous, si le sentiment de "boule dans la gorge" ne passe pas longtemps - c'est une raison pour consulter un médecin, même si ce sentiment ne vous dérange pas beaucoup.